Hautes-Alpes : un chirurgien aurait-il testé une technique non validée en France ?

Hautes-Alpes : un chirurgien aurait-il testé une technique non validée en France ?

JUSTICE / Une enquête est ouverte depuis plusieurs mois, ce spécialiste du CHICAS de Gap est soupçonné d'avoir testé sur ses patients la cimentoplastie discale

 

- Hautes-Alpes - 

 

Une enquête ouverte depuis plusieurs mois, elle vise un chirurgien spécialiste du rachis au sein du centre hospitalier de Gap. Il aurait expérimenté une technique chirurgicale non validée en France auprès d’une centaine de patients. Ce spécialiste du dos est soupçonné d’avoir testé la cimentoplastie discale, il s’agit d’injecter une sorte de ciment dans les disques de la colonne vertébrale de ses patients plutôt que dans les vertèbres, ce qui se fait actuellement. Contacté, le procureur de Gap Florent Crouhy indique avoir été saisi par l’Agence Régionale de Santé et un autre médecin du centre hospitalier. La difficulté réside aujourd’hui à savoir s’il y a eu faute professionnelle et faute pénale. L’Office Central de Lutte contre les Atteintes à l’Environnement et à la Santé Publique doit rendre un avis sur ce dossier.

 

C. Cava Michard



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios