Hautes Alpes : une cabane pastorale nouvelle génération dans le Queyras

Hautes Alpes : une cabane pastorale nouvelle génération dans le Queyras

AGRICULTURE / Au plus grand plaisir des éleveurs, le Parc Naturel Régional du Queyras s’est lancé dans un projet novateur avec la conception de deux cabanes pastorales transportables

 

- Hautes Alpes -

 

Après avoir répondu à un appel à projets de l’Union Européenne, le Parc Naturel Régional du Queyras s’est lancé depuis deux ans dans la réalisation de deux cabanes pastorales nomades. Une aide innovante pour les bergers qui manquent de ce type d’équipements sur ce territoire haut-alpin, dans le cadre de la prévention de la menace loup. « Ces deux cabanes seront prêtées à titre gracieux aux groupes pastoraux qui en font la demande. Le transport sera pris en charge par les éleveurs. Pour des alpages inaccessibles en voiture, cela sera héliporté mais au maximum, on essayera quand même de transporter les cabanes par voie terrestre », annonce Lora Pirard, chargé de mission au Parc Naturel Régional du Queyras.

 

 

Testé tout au long du mois d’octobre par deux éleveurs dans un alpage près de Ristolas, ce premier prototype de cabanes pastorales doit répondre à un cahier des charges assez pointu : un poids limite de 750 kg, transportable en une seule rotation et un minimum de confort. En somme, le concepteur de la cabane Yannick Le Guiner a imaginé une véritable maison miniature qui s’adapte à un environnement montagneux.

 

« On essaye de gagner du volume d’où cette forme d’œuf qui s’inspire de la tête d’un oiseau qui est solide mais léger », Y. Le Guiner

 

Pour mettre sur pied cette première cabane, le Parc du Queyras a sollicité l’association « Le Gabion » pour un support technique et logistique. « L’aide de François Denayrou qui est charpentier-menuisier à Eygliers et formateur du Gabion paraissait assez évidente vu l’importance du bois dans les différentes pièces. Puis, des salariés ont également participé pour l’assister dans ces différentes tâches », explique Romain Moissard, chargé de communication de l’association embrunaise.

Bien que rien ne soit concret, « Le Gabion » est d’ores et déjà prêt à réaliser la seconde cabane qui bénéficiera des enseignements tirés par l’utilisation du premier prototype.

 

Le reportage de Christophe Lourenço :

 

C. Lourenço



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios