Hautes-Alpes : sénatoriales, P. Morhet-Richaud candidate à sa succession

Hautes-Alpes : sénatoriales, P. Morhet-Richaud candidate à sa succession

POLITIQUE / Elle a choisi Victor Bérenguel, le maire de Savines le Lac, en suppléant

 

- Hautes-Alpes -

 

Ce n’était plus vraiment un secret : Patricia Morhet-Richaud est candidate à sa succession pour les sénatoriales du 27 septembre prochain. Elle représentera Les Républicains face aux grands électeurs.

 

De suppléante à sénatrice

C’est le 28 décembre 2014 que Patricia Morhet-Richaud, à l’époque suppléante, a accédé à la Haute Assemblée, après le décès de Jean-Yves Dusserre. « C’était une totale découverte, je n’avais pas été préparée », explique t’elle. Mais après 5 ans et demi à ce poste « et 150.000 kilomètres parcourus » pour représenter sa fonction, elle assure avoir porté avec « humilité » la mission de sénatrice. Elle veut donc continuer dans le même esprit, « et rester fidèle à celui de Jean-Yves Dusserre ». Quant aux dossiers qu’elle veut porter, « ce sera de faire entendre la ruralité et la montagne ». Deux secteurs qui se sentent souvent oubliés et peu compris, Patricia Morhet-Richaud veut appuyer auprès du gouvernement « pour donner aux collectivités locales les moyens d’exercer leurs compétences ». Quant au numérique et à la téléphonie, elle demandera une véritable carte des couvertures pour contraindre les opérateurs privés à désenclaver le territoire.

Un désenclavement qui devra passer, selon la parlementaire, par les routes et les rails. Si elle avait interpellé le gouvernement et la Ministre des Transports, à l’époque Elisabeth Borne, sur le chaînon manquant de l’A51, elle l’admet : « il est possible qu’il ne soit jamais réalisé mais rien, depuis, n’a été fait sur l’existant ». Quant au ferroviaire, elle demande le retour du FRET dans le département.

La santé sera au cœur de sa campagne, « il faut limiter le personnel administratif dans les hôpitaux et conforter les soignants ».

 

« J’ai longtemps réfléchi, mais c’est une nouvelle façon de procéder », V. Berenguel

 

Patricia Morhet-Richaud a donc choisi le maire de Savines le Lac comme suppléant, « je ne m’y attendais pas », explique t’il. L’élu a finalement accepté ce choix, « philosophiquement, j’étais 2ème vice président du Conseil Général sous Jean-Yves Dusserre. C’est donc le même esprit ». Un remplaçant qui veut peser « pour être proche des gens », fonctionner en véritable « duo » et apporter son expérience touristique « en tant que président du SMADESEP, représentant au sein de l’ANEM auprès de la commission tourisme et administrateur au sein des stations vertes ». Le 27 septembre prochain, 172 sénateurs seront renouvelés en France, dont ceux des Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence. Les grands électeurs seront donc appelés aux urnes.

Notez que Patricia Morhet-Richaud sera l'invitée du 8h30 ce lundi sur Alpes 1.

 

C. Cava Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios