Hautes-Alpes : « ce qui s’annonce, c’est qu’une entreprise sur deux dans l’événementiel va déposer le bilan »

Hautes-Alpes : « ce qui s’annonce, c’est qu’une entreprise sur deux dans l’événementiel va déposer le bilan »

ÉCONOMIE / Il est membre du SYNPASE, syndicat représentant les professionnels de l'évènement et du spectacle, et qui pâtissent de la crise sanitaire. Au fil des jours, leurs clients décommandent les manifestations

 

- Hautes-Alpes - 

 

La crise sanitaire se transforme pour eux en crise économique : la profession des prestataires techniques oeuvrant dans le spectacle et l’évènementiel tire la sonnette d’alarme. Un secteur qui créé de la richesse, chaque année, il génère un chiffre d’affaires d’environ 1 milliard d’euros. Mais avec le confinement et les mesures sanitaires, désormais, les évènements s’annulent. Les prestataires ont le « carnet de commande qui s’est effondré depuis mars », estime Bertrand Flutet, membre du SYNPASE, le syndicat de ces professionnels dans les Hautes-Alpes. La perte du chiffre d’affaires sera d’environ 800 millions en 2020 et 500 millions en 2021, « ce qui s’annonce, c’est qu’une entreprise sur deux va déposer le bilan », poursuit Bertrand Flutet. Si la profession a subi le contrecoup des attentats en 2015-2016, la COVID-19 a prédit des heures sombres, « on s’est demandé quand on allait revenir. Aujourd’hui, on travaille à la petite semaine ». Le SYNPASE appelle à une action du 14 au 18 septembre afin de sensibiliser les pouvoirs publics « au drame économique et social qui s’annonce ». Les prestataires techniques éclaireront en rouge leurs entreprises, entrepôts et les bâtiments publics. Retrouvez l'entretien dans son intégralité ici

 

C. Cava Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios