Hautes-Alpes : « je ne serai pas candidat aux élections sénatoriales »

Hautes-Alpes : « je ne serai pas candidat aux élections sénatoriales »

POLITIQUE / Après avoir un temps réfléchi à une potentielle candidature lors des élections sénatoriales qui auront lieu le 27 septembre, le maire de Gap et président de l'agglomération Roger Didier a finalement décidé de ne pas se lancer face aux grands électeurs

 

- Hautes-Alpes - 

 

Roger Didier ne sera pas candidat aux élections sénatoriales. La rumeur courait depuis plusieurs semaines d’une potentielle candidature du maire de Gap et président de l’agglomération Gap-Tallard-Durance. Si l’élu explique que « cela » n’était pas dans ses projets, il dit avoir été sollicité par « de nombreux responsables politiques départementaux et régionaux », de quoi faire réfléchir un temps à une potentielle présence dans les urnes face aux grands électeurs. « Mais aujourd’hui, j’ai arrêté ma décision : je ne serai pas candidat aux élections sénatoriales », écrit Roger Didier expliquant vouloir honorer ses engagements dans sa ville et son agglomération. « Dans l’hypothèse d’une élection au Sénat, j’aurai dû quitter mon mandat de maire, mais aussi la présidence de la Communauté d’Agglomération (…) et mon mandat de conseiller régional ».

 

Pas de présence pour les sénatoriales, et après ?

Si Roger Didier ne se présentera pas face aux grands électeurs, il ne dégage pas d’un revers de manche la possibilité de se présenter à d’autres échéances électorales, notamment les régionales et les départementales en 2021, « elles revêtent un aspect déterminant. Je préfère m’intéresser à cette perspective, plus conforme à l’esprit de l’action locale qui m’anime ».  

 

Porte ouverte à droite

Un retrait qui laisse la porte ouverte à droite. Notamment Jean-Marie Bernard, le président du Conseil Départemental des Hautes-Alpes. « Si Roger Didier avait été candidat, je me serais positionné derrière lui. Désormais, je réfléchis à une candidature », annonce-t-il. Décision qui sera prise dans les prochains jours. Même situation pour Chantal Eyméoud, vice-présidente du conseil régionale et maire d’Embrun.

Les élections sénatoriales se dérouleront le dimanche 27 septembre prochain dans les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence, les deux sénateurs seront élus au suffrage universel indirect lors d’un scrutin majoritaire à deux tours. Le premier tour aura lieu le matin, le second l’après-midi. Les candidatures devront être déposés le 11 septembre.

 

C. Cava Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios