Hautes-Alpes : Rencontre du Département avec les entreprises de l’aérodrome de Gap-Tallard.

Hautes-Alpes : Rencontre du Département avec les entreprises de l’aérodrome de Gap-Tallard.

Une visite d’entreprises et une réunion avec les acteurs de l’aérodrome a eu lieu jeudi dernier avec Jean-Marie Bernard, Président du Département, Marcel Cannat, vice-Président en charge des routes et infrastructures, Patrick Ricou, Président de l’Agence de Développement.

À l’origine de ce rendez-vous, Patricia Vincent, Conseillère départementale du canton déléguée à l’aérodrome, et Jean-Marc Généchési, Président de l’association Agatha (qui fédère les usagers de la plateforme). Ce binôme est en contact quotidien avec les acteurs et connaît leurs difficultés

L’objectif était donc de faire un point sur la reprise des activités aéronautiques, sur la santé des entreprises et associations qui travaillent sur l’aérodrome et sur la pérennité des activités, étant entendu que ‘‘la crise sanitaire a lourdement impacté la filière aéronautique, qui une filière d’excellence pour notre territoire’’, a expliqué Jean-Marie Bernard. ‘‘Le Département, chef de file des solidarités, a très à cœur d’être aux côtés de l’ensemble des Haut-Alpins et de tous les accompagner, en particulier dans les périodes difficiles. Il saura donc être au rendez-vous pour accompagner les acteurs de la plateforme aérienne.’’

Annulation totale des charges dues sur la période d’urgence sanitaire

Associations et entreprises versent au Département propriétaire des infrastructures des redevances d’occupation pour les emprises qu’elles utilisent dans le cadre de leurs activités. ‘‘Pour l’ensemble de la période d’urgence sanitaire, du 24 mars au 10 juillet, le Département renonce totalement aux redevances qui lui sont dues’’, poursuit Jean-Marie Bernard. ‘‘En ce qui concerne la suite, nous sommes prêts à accorder des délais de paiement ou à procéder à des annulations totales ou partielles de ces charges. Pour cela, nous examinerons en temps voulu les situations financières de chaque entreprise afin de trouver une solution adaptée à chacune.’’

Un examen qui devrait avoir lieu à l’automne prochain a confirmé le président du département.

‘‘L’urgence, c’est la reprise des activités,’’ poursuit Jean-Marie Bernard. ‘‘Il ne doit y avoir aucun frein à l’épanouissement des entreprises et associations aujourd’hui. Je ne souhaite qu’une chose, c’est que l’été leur soit profitable afin de relancer ce formidable outil qu’est l’aérodrome de Gap-Tallard. Il y aura un autre temps avec le bilan, l’examen des comptes et de nouvelles décisions à prendre. Il viendra plus tard.’’

Depuis la loi NOTRe d’août 2015, portant nouvelle organisation territoriale de la République, les Départements n’ont plus de compétence en matière d’économie et ne peuvent donc plus intervenir sous forme d’aide directe pour faire face à une difficulté de cet ordre. « Le dispositif envisagé illustre la volonté du Département d’apporter tout son soutien aux acteurs de l’aérodrome selon des dispositions adaptées et proportionnées à chaque situation et ce, dans le respect des dispositions règlementaires qui s’imposent,’’ a conclu Patrick Ricou, vice-Président du Département en charge des finances.

 

TM


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios