Hautes-Alpes. Un quinquagénaire battu à mort par l'homme qu'il hébergeait.

Hautes-Alpes. Un quinquagénaire battu à mort par l'homme qu'il hébergeait.

Il a été roué de coups et retrouvé inconscient mercredi par les pompiers de Gap. Un homme, hébergé par la victime, est poursuivi pour « tentative d'homicide volontaire ».

Un individu âgé de 28 ans a été arrêté, soupçonné d’avoir lynché un quadragénaire mercredi soir, chez lui, selon le Dauphiné libéré. La victime, hospitalisée en état de mort cérébrale, est décédée ce samedi 11 juillet.

Selon le procureur de la République de Grenoble, Eric Vaillant, les sapeurs-pompiers et policiers de Gap sont intervenus le 8 juillet au soir pour une personne « très grièvement blessée à son domicile. La victime, âgée d’une cinquantaine d’années présentait de nombreux hématomes et lésions sur le visage et le corps.  Inconsciente, elle était transportée au centre hospitalier de Gap puis à la Timone à Marseille. »

Le suspect évoque "une bousculade"

Le suspect, âgé de 28 ans, sans emploi et domicilié à Gap, avait été interpellé le soir même. En garde à vue, il avait procédé à des aveux jugés « minimalistes » : évoquant une « bousculade », le 7 juillet, alors qu'il était hébergé par sa victime. Il a fait état d'un différend financier de 300 euros entre eux.

Il a expliqué avoir contacté les secours le lendemain, « devant l’état d’inconscience de la victime ».

Il était depuis placé en détention provisoire, mis en examen pour « tentative d'homicide volontaire ». Un chef d'accusation qui évoluera sans aucun doute, du fait du décès de la victime.

Le procureur a enfin confirmé que le suspect avait été placé en garde à vue en début de semaine passée pour des faits d’extorsion, « avant d’être remis en liberté le 7 juillet ».

Selon le Dauphiné Libéré, Florent Crouhy, le procureur de la république de Gap, a indiqué l’ouverture d’une enquête pour violation du secret de l’enquête à la suite de l’article d’Actu17.fr

Les investigations vont se poursuivent sur commission rogatoire d'un juge d'instruction. Le parquet de Grenoble va saisir le juge d'instruction de réquisitions supplétives d'homicide volontaire et une autopsie va être ordonnée par le magistrat instructeur.

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios