Hautes-Alpes : Les travaux de la RN 94 n’irritent pas que les usagers…

Hautes-Alpes : Les travaux de la RN 94 n’irritent pas que les usagers…

En mai dernier, à la suite de plusieurs jours de précipitations abondantes sur le département, un glissement de terrain s’est déclenché dans les lacets qui serpentent entre Châteauroux-les-Alpes et Saint-Clément-sur-Durance.

Des blocs de béton ont été installés en bord de route, nécessitant depuis un alternat de circulation.

‘‘On constate depuis une quinzaine de jours, à mesure que les Haut-Alpins repartent en week-end et que des visiteurs reviennent dans notre Département que les files d’attente s’allongent’’, note Marcel Cannat, vice-Président du Département en charge des routes et infrastructures, « et il y a lieu de se poser des questions sur ce que sera la situation entre le 14 juillet et le 15 août.’’

D’autant que le Président du Département, Jean-Marie Bernard, a appris de la Direction interdépartementale des routes de Méditerranée (DirMed) que des travaux de consolidation de ce glissement de terrain allaient être entrepris dans les prochains jours et qu’ils dureraient au moins jusqu’au 15 août ! ‘‘Des semaines de travaux programmées en pleine période de vacances d’été sont inadmissibles’’, note le Président.

Le Département des Hautes-Alpes n’est pas compétent sur la RN94 qui relève du réseau national et qui est entretenue par la DirMed.

‘‘Il a toutefois une connaissance du terrain et se doit d’être le garant de l’accueil des vacanciers. La crise sanitaire que notre pays a traversé a laissé suffisamment de traces et de difficultés pour qu’on laisse faire un tel projet. C’est la raison pour laquelle le Département demande à la DirMed de revoir son calendrier et de tout mettre en œuvre pour que cet alternat de la circulation soit enlevé dans les plus brefs délais.’’

 

Marcel Cannat ayant saisi Martine Clavel, préfète des Hautes-Alpes, à ce sujet, la préfecture a tenu à mettre les choses au clair.

« La programmation des chantiers de voirie doit concilier des enjeux a priori contradictoires : réduire au plus bas l’impact de ces travaux sur la fluidité de la circulation tout en répondant à des impératifs de sécurité. Les services de l’État, parfaitement sensibilisés à ces enjeux, lorsque cela est possible, suspendent ou reportent les chantiers après les périodes de fortes affluences, en été comme en hiver. Ainsi, deux chantiers successifs situés sur la RN94 entre Embrun et Eygliers ont été reportés à septembre afin d’éviter l’augmentation excessive du temps de parcours pour l’usager.

Concernant le chantier situé sur ce tronçon, entre Châteauroux-les-Alpes et Saint-Clément-sur-Durance, il fait suite à une importante coulée de boue survenue dans la nuit du 30 avril au 1er mai 2020.

Les délais de ce chantier n’ont pu ou ne peuvent être réduits, notamment ceux consacrés aux travaux préparatoires (désignation d’un bureau d’étude spécialisé, mise au point du marché d’études, réalisation de l’étude géotechnique, contrôle de qualité de l’étude, validation de la solution de confortement du versant préconisée, établissement du marché de confortement et des méthodes de construction et commande des matériels de protection). Ce chantier, qui ne pourra probablement être réduit à moins de six semaines, ne peut être différé, la sécurisation de la chaussée par les blocs béton installés dès le 1er mai, impliquant elle-même un alternat de circulation. Ces blocs ont vocation à stopper la chute de roches, de terres et de végétation et empiètent en effet sur la chaussée."

 

 

TM


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios