Covid-19 : La souffrance de l’artisanat dans les Hautes Alpes.

Covid-19 : La souffrance de l’artisanat dans les Hautes Alpes.

Alors qu'une majeure partie des entreprises artisanales sont en souffrance, le réseau des chambres de métiers et de l'artisanat propose un plan de relance "écoresponsable et citoyen", et formule quatre pistes d'action prioritaires

Quel horizon pour les entreprises artisanales ? Le réseau national des chambres de métiers et de l'artisanat (CMA France) appelle le Gouvernement à agir de manière ciblée pour sauvegarder l'emploi de proximité à l’approche du déconfinement.

 

Les artisans "sous perfusion d’aides"

En France ce sont moins de trois entreprises sur dix qui sont en activité et un quart de celles autorisées à ouvrir sont fermées. Les effectifs sont quant à eux affaiblis : 58 % des entreprises artisanales ont déployé l’activité partielle pour les salariés et pour les apprentis.

Bien qu'ils se soient adaptés pour maintenir leurs ventes (vente en ligne, livraisons, mesures sanitaires), les artisans "sont sous perfusion d’aides financières pour survivre à la crise", martèle CMA France. L'impact de la crise sur la trésorerie des entreprises "s'amplifie au fil des jours", "amoindrissant les chances de survie de nombre d’entreprises". Un constat partagé par Chantal Garcin, la présidente de la chambre des métiers et de l’artisanat des Hautes-Alpes. Pour elle, les aides d’aujourd’hui ne suffiront pas.

« Artisans présents. » Une plateforme de géolocalisation.

Face à cette crise sanitaire, la CMAR Paca a développé une carte de géolocalisation qui recense les entreprises en activité, tous secteurs confondus. Un outil des plus utiles pour Chantal Garcin.

Un plan de relance et quatre demandes prioritaires

CMA France appelle donc de ses vœux "un plan de relance" plaçant "l’emploi local de proximité" au centre. "Nous devons apprendre du passé et tirer les enseignements, nous devons tous avoir l’ambition d’une nouvelle économie pour demain", analyse Christian Vabret, président par intérim de CMA France.

"Nos entreprises ont d’ores et déjà besoin d’un État stratège et interventionniste pour garantir la survie et le rebond."

CMA France appelle à promouvoir "une nouvelle économie écoresponsable et citoyenne » et formule au gouvernement quatre demandes prioritaires :

  • Effacer ou neutraliser les charges sociales et fiscales pour les entreprises les plus en difficulté.
  • Défiscaliser les heures supplémentaires ;
  • Créer un dispositif exceptionnel d’amortissement des prêts de trésorerie ;
  • Créer de nouvelles mesures incitatives pour aider au recrutement de salariés et des apprentis."

T.Masselis

 

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios