Politique : Disparition de Patrick Devedjian

Politique : Disparition de Patrick Devedjian

Jean-Marie Bernard, président du département des Hautes-Alpes lui rend hommage.

Patrick Devedjian, le président du conseil départemental des Hauts-de-Seine, qui fut ministre à plusieurs reprises sous les présidences de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy, a succombé ce week-end au coronavirus.

Jean Maire Bernard, président du département des Hautes-Alpes, lui a rendu hommage ce dimanche : « C'est avec une grande tristesse que j'apprends le décès du Président du Département des Hauts-de-Seine et ancien Ministre, Patrick Devedjian, à l’âge de 75 ans. Homme de conviction, courageux, dévoué à sa ville d'Anthony et à son Département, il savait aussi être drôle et faisait toujours preuve d'une très grande culture. La brutalité de son décès nous démontre à quel point ce virus doit être pour nous toutes et tous une priorité absolue.Mes pensées vont à son épouse et ses quatre enfants, ainsi qu'à tous ses amis et proches. »

Né à Fontainebleau d’un père ayant fui le génocide arménien et d’une mère native de Boulogne-sur-Mer, Patrick Devedjian construisit son engagement politique à droite : imprégné de la pensée de Raymond Aron, il créa en 1970 la revue Contrepoints qui, sous le titre de Commentaire, continue aujourd’hui à structurer la vie intellectuelle française. Il s’engagea pleinement en politique par les territoires : membre de l’UDR, ce proche de Charles Pasqua qui contribua à rédiger les statuts du RPR, se lança dès 1977, à la conquête de sa ville, Antony pour laquelle il sera élu en 1983. Député à partir de1986, Patrick Devedjian s’affirma peu à peu comme l’un des ténors de la droite républicaine. Membre de la commission des finances, il devint un spécialiste du budget de l’Etat autant que des questions institutionnelles – il fut cinq ans durant rapporteur du budget de la Justice.

C’est donc logiquement qu’en 2002, Patrick Devedjian fut nommé par le Président Jacques Chirac Ministre des libertés locales auprès du Ministre de l’Intérieur. Fidèle à Nicolas Sarkozy, il suivit ce dernier à Bercy et devint en 2004 Ministre délégué à l’Industrie avant d’être nommé en 2008 Ministre chargé du plan de relance et de contribuer au redressement de l’économie française après la crise financière.

Président des Hauts-de-Seine depuis 2007, il s’impliqua dans le projet du Métropole du Grand Paris et engagea le rapprochement avec le département des Yvelines.

 

T.Masselis


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios