Hautes-Alpes : des cabanes pastorales nomades en cours de conception sur le Parc du Queyras

Hautes-Alpes : des cabanes pastorales nomades en cours de conception sur le Parc du Queyras
Crédit photo : Parc naturel régional du Queyras

ENVIRONNEMENT / Elles seront mises à disposition des communes, des éleveurs, des associations pastorales ou encore des groupements pastoraux

 

- Hautes-Alpes -

 

Des cabanes pastorales nomades en cours de conception sur le Parc naturel régional du Queyras. Elles seront héliportables mais aussi transportables par voie terrestre. Des cabanes qui seront mises à disposition des communes, des éleveurs, des associations pastorales ou encore des groupements pastoraux. Un atelier conception a donc été proposé jeudi dernier par le Parc. Bergers, éleveurs, groupements pastoraux, élus en charge des questions agricoles, ou encore des artisans se sont réunis. Une trentaine de personne a répondu présent. « Au-delà de la question pastorale, c’est aussi de permettre de concevoir des cabanes qui puissent être reproductibles pour que les artisans de la vallée puissent se l’approprier et les réaliser pour la suite » explique sur Alpes 1 Xavier Bletterie, chargé de mission agriculture au Parc naturel régional du Queyras. « On a organisé la journée avec des groupes de travaux. Trois cabanes ont été étudiées. Celle qui fait consensus c’est une cabane de 10m². Elle est assez polyvalente. Elle a un couchage principal, elle permet d’avoir un chauffage, de cuisiner et de se laver » poursuit Xavier Bletterie.

 

« On associera largement les habitants de la Vallée, pour pouvoir assembler cette cabane et parler de pastoralisme », X. Bletterie

L’objectif est de terminer ces cabanes pour l’été. Pour les réaliser, un financement a été obtenu de l’Union Européenne, via le fonds FEADER, mais aussi des fonds régionaux. Le Parc dispose ainsi d’un budget de 50.000 euros. « On a déjà identifié des quartiers qui ne sont pas équipés en cabane, des quartiers qui faciliteraient la vie du berger pour la gestion de son alpage. On a déjà une idée des endroits où elles pourront être utilisées. Mais ce sera vraiment à l’initiative des éleveurs et des groupements pastoraux » indique le chargé de mission agriculture au Parc naturel régional du Queyras.

A. Vallauri



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios