Hautes-Alpes : un verger partagé, l’idée lancée par Puy Saint André

Hautes-Alpes : un verger partagé, l’idée lancée par Puy Saint André

ENVIRONNEMENT / Une commune engagée dans la transition écologique qui se penche sur la question de l’autonomie alimentaire

 

- Hautes-Alpes -

 

Un verger partagé, c’est l’idée lancée par la municipalité de Puy Saint André. Elle organise une réunion le 20 janvier prochain à destination des habitants pour leur permettre d’en savoir plus sur cette idée.

 

Plusieurs hectares de terres agricoles pour planter des arbres fruitiers

Une idée qui a germé dans l’esprit du maire Pierre Leroy alors que la commune est déjà fortement engagée dans la transition écologique : « on a baissé de 75% la consommation d’eau potable, 30% la consommation d’énergie ». Une société a été créée avec les ctoyens, « elle produit plus d’énergie que ce que consomme la totalité des habitants. Sur la Communauté de communes, on a baissé de 45% le tonnage des ordures ménagères résiduels ». 

 

Une commune qui se penche sur la question de l’autonomie alimentaire

« Nous proposons aux citoyens de les former à la taille et à la greffe d’arbres fruitiers. Ils pourront donc utiliser cette formation chez eux. Parallèlement, on propose aussi de mettre à disposition des hectares de terres agricoles où les citoyens » souligne, sur Alpes 1, le maire de la commune. Les graines d'arboriculteurs pourront aloers mettre en oeuvre leurs compétences et planter des arbres fruitiers. Des dizaines d’hectares de terres ont en effet été récupérées par la municipalité. C’est en fonction des besoins que ces hectares seront mis en commun. « Petit à petit, la végétation a repris ses droits sur le territoire. Il y a eu une perte énorme sur le nord du Briançonnais au niveau agricole. Donc, il s’agit de retrouver notre territoire, et retrouver cette autonomie financière », poursuit l’édile.

 

 « J’ai toujours considéré qu’il fallait que les collectivités proposent des choses », P. Leroy

 

Des cultures en bio, de quoi s'inscrire dans la droite ligne de ce vote pris en septembre dernier par le maire pour interdire l'utilisation des pesticides. « Beaucoup de gens sont prêts à changer, à mettre en œuvre face au changement climatique, pour une meilleure résilience, de nouvelles pratiques. Il faut aussi parfois, que les collectivités proposent et mettent à disposition » termine Pierre Leroy. Une proposition qui doit maintenant séduire les citoyens. Une réunion d’information est donc organisée le 20 janvier prochain. Le rendez-vous est donné à 18h30 à la salle polyvalente de Puy-Saint-André.

A. Vallauri



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios