Hautes-Alpes : retraites, trois mobilisations pour faire reculer le Gouvernement

Hautes-Alpes : retraites, trois mobilisations pour faire reculer le Gouvernement

SOCIAL / Trois temps forts sont prévus ce jeudi, ce vendredi et ce samedi à Gap

 

- Hautes-Alpes -

 

Trois jours pour faire reculer le Gouvernement sur la réforme des retraites. C’est ce qu’espèrent les syndicats qui appellent la population à se mobiliser ce jeudi, ce vendredi, mais aussi ce samedi. Sur le Département des Hautes-Alpes, trois rassemblements auront donc lieu à Gap. L’intersyndicale CGT, FO, FSU, Solidaires, CFE-CGC et les Gilets Jaunes donnent rendez-vous dès 12h00 ce jeudi devant l’esplanade du Conseil Départemental pour un moment d’échange. Le cortège s’élancera dès 14h en chantant l’hymne des femmes.

 

Les femmes dans le bouclier des syndicats

Une chanson emblème du Mouvement des Libérations des femmes dans les années 70, alors que selon les syndicats, « les femmes seront les plus impactées par cette réforme ». Puis, la manifestation doit parcourir les rues de la capitale douce en passant devant des lieux « stratégiques », comme la préfecture, l’hôpital ou encore Pôle Emploi et la Carsat. « Toutes les restructurations que subissent ces différents secteurs publics entraînent de la souffrance, voire de la misère chez d’autres. Je pense à Pôle Emploi. On passe devant ce qui fait notre cohésion sociale et notre modèle social en France et qui est mis à mal. La retraite touche tous les salariés qui travaillent là-dedans, mais elle touche tout le monde » indique, sur Alpes 1, Joël Brochier, secrétaire départemental de l’Union syndicale Solidaires des Hautes-Alpes.

 

Deux autres mobilisations

« Il faut faire savoir que l'on continue à se mobiliser. On discute régulièrement avec la population » souligne le syndicaliste qui ajoute, « après un mois de grève dans les transports comme la SNCF, le soutien qu’il y a de la population, montre que le Gouvernement fait fausse route. Les gens ont bien compris que c’est un projet de société qui est imposé ».  

 

« La lassitude ne vient pas des journées de grève, elle vient de l’entêtement du Gouvernent », J. Brochier

 

Notez que ce vendredi le rendez-vous sera donné dès 11h30 devant la préfecture, il sera à 14h00 ce samedi.

 

A.Vallauri



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios