Hautes-Alpes : « moi cette année je fais ma saison d'hiver en Chine ! »

Hautes-Alpes : « moi cette année je fais ma saison d'hiver en Chine ! »

SPORT / Youri Ferrero, 25 ans, moniteur ESF à Montgenèvre a décidé de partir en Chine pour la saison d'hiver. Il est le seul moniteur haut-alpin à participer cette année à un partenariat entre l'ESF France et la Chine

 

- Hautes-Alpes -

 

« Moi cette année je fais ma saison d'hiver en Chine ! ». Youri Ferrero, 25 ans, moniteur ESF à Montgenèvre a décidé de partir en Chine pour la saison d'hiver. Derniers préparatifs. Il faut préparer les bagages, les skis et surtout on les pèse et c'est parti pour une saison d'hiver en tant que moniteur. Une véritable aventure pour Youri. « Je pense que c’est une aventure qui vaut la peine. C’est une nouvelle culture, avec un dépaysement total donc je pense que ça vaut la peine. Il y a cette possibilité qui s’est créée. Je n’ai pas réfléchi, j’ai foncé ».

 

Pourquoi ce partenariat de l’ESF avec la Chine ?

« C’est aussi avec les Club Med. Ils sont implantés en Chine. Et l’idée c’est d’aller porter haut et fort les couleurs de l’ESF à l’étranger » ajoute Youri Ferrero. Youri va effectuer une saison complète jusqu'à mi-mars au Club Med de Beidahu près de Jilin au nord-est de La Chine. Il est le seul moniteur haut-alpin à participer cette année à ce partenariat entre l'ESF France et la Chine. Une station qui a été créée il y a deux ans et dont 90 % de la clientèle est chinoise.

 

« Le voir partir en Chine c’est compliqué, mais il est habitué, il est déjà parti en Australie faire une saison de ski », M. Ferrero

 

Pour son père, Manu qui est moniteur à l'ESF de Montgenèvre, c'est le sentiment de fierté qui prédomine avec une pointe d'angoisse. 

 

L'école du ski français et la Chine nouent des liens très forts et ne veulent pas s'arrêter à ce simple échange. En effet, un label d'enseignement du ski baptisé « China ski académie » sera prochainement lancé en Chine, un moyen d'adapter la méthode de l'apprentissage hexagonale au marché chinois. Le dispositif va être dans un premier temps testé sur deux stations « pilotes » situés à proximité de Pékin et à Chongqing, au sud-ouest du pays qui accueillera les Jeux d'hiver en 2022. 

 

O.Milleville



2 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios