Hautes-Alpes : « L’État a failli à sa mission »

Hautes-Alpes : « L’État a failli à sa mission »

AGRICULTURE / 1.358 animaux prédatés selon la Chambre d’Agriculture des Hautes-Alpes

 

- Hautes-Alpes -

 

Alors que le Gouvernement a fait marche arrière en début de semaine dernière concernant la baisse des ressources des Chambres d’Agriculture, en envisageant de diminuer de 45 millions d'euros les budgets des Chambres d'Agriculture avec la baisse de 15 % de la taxe sur le foncier non bâti, la Chambre d’Agriculture a réuni la presse, vendredi sur les gros dossiers qui vont la mobiliser dont la prédation. La Chambre d’Agriculture des Hautes-Alpes qui constate « une explosion de la prédation ».

 

1.358 animaux prédatés depuis le début de l’année

Parmi eux, des vérifications doivent encore être opérés sur 43 pour être sûr qu’il s’agit bien du loup. Pour la Chambre d’Agriculture des Hautes-Alpes, malgré les 25 millions d’euros de l’Etat injectés dans le plan loup, « l’État a failli à sa mission ». Pas « question pour autant d’éradiquer le loup », mais « une régulation active » de l’espèce est demandée. Selon la Chambre d’Agriculture des Hautes-Alpes, il y a aussi un impact de la prédation sur la biodiversité. Selon Laurence Guichon, directrice de la Chambre d’Agriculture des Hautes-Alpes, il y a un impact direct avec le prélèvement des animaux mais aussi des répercussions indirectes moins visibles « mais qui arrivent, c’est l’évolution des pratiques. La prédation va donner une pression supplémentaire sur les élevages donc les éleveurs vont avoir tendance à garder les animaux autour des bâtiments, ou même les rentrer alors qu’on est en zone de montagne et les animaux sont en principe en bâtiment uniquement en période hivernale. On va avoir un phénomène de fermeture des milieux et parfois l’abandon de l’élevage sur certains secteurs ».

 

Ressource en eau, « des projets pour sécuriser nos systèmes », É. Lions

 

Les agriculteurs ne cessent de constater les évolutions climatiques : épisodes de sécheresse ou encore de pluie diluvienne. Dans les Hautes-Alpes, la Chambre d’Agriculture travaille sur plusieurs projets. Éric Lions, Président de la Chambre d’Agriculture des Hautes-Alpes :

Notez que l’investissement concernant l’ensemble des travaux sur les Hautes-Alpes pour cette ressource en eau s’élève à 30 millions d’euros.

 

A. Vallauri



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios