Hautes-Alpes : c’est la fête de la course en montagne ce week-end dans les Écrins

Hautes-Alpes :  c’est la fête de la course en montagne ce week-end dans les Écrins

SPORTS / Le championnat de France de Kilomètre Vertical se déroulera ce dimanche à la station de Pelvoux.

 

- Hautes-Alpes -

 

Ce week-end, c’est la 12ème édition du Trail des Écrins organisé ce samedi 15 et dimanche 16 juin. Samedi, trois courses qui cumulent 85 kilomètres, 8.500 mètres de dénivelé, et 250 coureurs. Dimanche, c’est le championnat de France de Kilomètre Vertical. Une discipline encore peu connue, mais qui trouvent ses adeptes. La course fera 3,8 kilomètres avec 1.000 mètres de dénivelé positif. Les montées pourront donc dépasser les 60% de pentes. Tristan Calamita est un trailer qui aime ce type d’efforts, « il faut accepter d’être dans le rouge du début à la fin. Le cardio est très proche de sa fréquence cardiaque maximale sur des efforts de plus de 30 minutes », puis ce qu’il y a peu « voire pas du tout de portion pour récupérer. On sort réellement de notre zone de confort » ajoute le coureur.

 

« Je ne suis sûrement pas le seul à retrouver se plaisir dans la difficulté de l’effort », T. Calamita

 

Cette discipline demande un type d’effort violent et intense qui ne donne pas l’occasion de profiter de la montagne, car d’après Tristan Calamita « il faut accepter d’avoir la tête dans les genoux ». Pour participer à cette course, il s’entraîne dur. Des entraînements où il retrouve ce plaisir de l’effort intense « ça nous fait plaisir de se retrouver complétement carbonisé. On sécrète cette petite molécule qui nous rend bien et qui nous apaise », explique-t-il.

 

« Les départs toutes les 30 secondes rendent la course plus palpitante », T. Calamita

 

Tristan sera présent dimanche à 9h30 sur le front de neige de la Station de Pelvoux pour le début de la course. Presque 4 kilomètres, 1.000 mètres de dénivelés et départ toutes les 30 secondes. Selon Tristan, ces départs rendent la course plus palpitante car « on sait qu’il y a des coureurs devant et on va essayer de les chasser, mais il y a également des coureurs derrière qui veulent nous manger ». À la clé : un titre de champion de France. Pour les pronostics, le coureur ne se prononce pas « je n’en ai aucune idée, je donnerais tout du début jusqu’à la fin ». Alors que le meilleur gagne.

 

O. Milleville



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios