Hautes-Alpes : rallye de Sardaigne, la difficile position d'ouvreur pour Sébastien Ogier

Hautes-Alpes :  rallye de Sardaigne, la difficile position d'ouvreur pour Sébastien Ogier

SPORTS / Ce jeudi, le premier passage du shakedown du Rallye d’Italie a été compliqué pour Sébastien Ogier. Lui qui ouvrait la route sur la spéciale d’entrainement a touché un portail et endommagé la suspension arrière gauche de sa C3.

 

- Hautes-Alpes - 

 

Le week-end promet d’être intéressant pour Sébastien Ogier. Le sextuple champion du monde des rallyes, haut-alpin, et son copilote Julien Ingrassia ont pris la direction de la Sardaigne depuis ce jeudi. Le 8ème rallye sur les 14 de la saison va donc permettre de franchir le cap de la mi-saison avec un trio de  tête au sein du classement toujours aussi serré. Le leader, Sébastien Ogier, a engrangé 142 points. Derrière lui, à 2 points seulement, c’est l’Estonien Ott Tänak et enfin Thierry Neuville sur Hyundai avec 132 points. Pour le Champsaurin, il faudra limiter la casse en ouvrant la route vendredi, « s’élancer le premier en Sardaigne équivaut à faire une croix quasi d’entrée sur la victoire tant le phénomène de balayage y est important », déclarait-il ce jeudi.

 

Tanak en favori

Le week-end risque d’être difficile, d’autant que son rival, l’Estonien Tänak, se tient en embuscade lui qui part en favori sur le terrain de sa première victoire. Ce jeudi, le premier passage du shakedown du Rallye d’Italie a été compliqué pour Sébastien Ogier. Lui qui ouvrait la route sur la spéciale d’entrainement a touché un portail et endommagé la suspension arrière gauche de sa C3. Thierry Neuville et Elfyn Evans ont également touché au même endroit, sans conséquences par contre pour eux. 19 spéciales, soit 310,52 kms chronométrés, seront donc disputées dans le nord de la Sardaigne autour du parc d’assistance d’Alguero. Après une courte spéciale sur une ancienne piste de motocross où les voitures s'affronteront en duel jeudi soir, ils entreront dans le vif du sujet vendredi avec deux passages sur quatre ES.  Samedi sera particulièrement long avec trois spéciales, dont deux font près de 30 kilomètres, à parcourir deux fois. Les quatre ES de dimanche sont identiques à l'an dernier, avec en conclusion l'incontournable Power Stage et ses points supplémentaires au Championnat. 

 

C. Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios