Hautes-Alpes : 90 km/h, A. Murgia demande d'inclure les nationales

Hautes-Alpes : 90 km/h, A. Murgia demande d'inclure les nationales

POLITIQUE / L'Assemblée Nationale a voté ce jeudi l'assouplissement de la limitation de vitesse à 80 km/h... en excluant les routes nationales

 

- Hautes-Alpes - 

 

Vers le retour des 90 km/h sur les routes ? Peut être mais pas de partout. Les députés ont adopté, ce jeudi, l’assouplissement de la mesure très controversée portée l’an dernier par le premier ministre et mise en place dès le mois de juillet. Ainsi, c’est aux présidents départementaux et aux maires, selon l’article voté par les parlementaires, que reviendra la décision de repasser la limitation à 90 km/h. « Nous souhaitons faire confiance aux élus », a déclaré la ministre des Transports Élisabeth Borne.

 

Les nationales exclues de l’assouplissement

Seulement, seules les routes départementales sont concernées par l’assouplissement, les nationales en sont exclues, « les préfets ne dérogent pas aux décisions du Premier ministre, il s’agit de sauver des vies », a souligné la Ministre. Une exclusion qui va entraîner une « désorganisation massive » selon Arnaud Murgia, conseiller départemental à Briançon. Selon l’élu, le tronçon entre Bourg d’Oisans dans l’Isère et Gap donnera lieu à de nombreux changements de vitesse, « 90 dans tout le Lautaret, avec des portions à 70 entre Monêtier et la Salle les Alpes par exemple, avant de passer à 80 entre Briançon et Gap… tout cela avec des radars aux limitations différentes ». Il se tourne vers les députés haut-alpins et les appellent à revoir le texte, estimant que c’est la « RN94 qui a besoin d’être décongestionnée prioritairement si l’on veut une économie qui fonctionne ».

 

C. Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios