Hautes-Alpes : le rond point-Saint-Jean, pour fluidifier l'entrée de Gap

Hautes-Alpes : le rond point-Saint-Jean, pour fluidifier l'entrée de Gap

TRANSPORT / Le rond-point Saint-Jean à l’une des entrées de Gap est quasiment terminé, à l’embranchement des départementales 46 et 47. Un giratoire fait pour garantir la fluidité et la sécurité.

 

- Hautes-Alpes -

 

Il aura fallu près de trois mois pour le faire. Le rond-point Saint-Jean est quasiment terminé au croisement des départementales 46 et 47, à l’une des entrées de Gap. Financé dans sa totalité par le Département, avec une participation de la Ville, le coût des travaux s’élève à 380 000 euros. Ce projet réalisé par les entreprises Abrachy et Routière du Midi, était attendu depuis plus de quinze ans. Il est enfin abouti. « Aujourd’hui, le résultat semble être parfaitement adapté à ce que nous attendions », confie Roger Didier, le maire de Gap, en visite sur le site. « C’est bien évidemment une ventilation de la circulation, plus adaptée à un carrefour avec une circulation assez dense. Nous allons maintenant terminer les abords. »

 

La sécurité : élément primordial

Le rond-point de Saint-Jean se trouve dans une zone très fréquentée, et de forte urbanisation. Il était donc nécessaire de sécuriser la zone, les voitures et les piétons, comme l’explique Christian Hubaud, conseiller départemental du canton à Gap : « Il fallait garantir la sécurité pour les voitures arrivant de Neffes, Pelleautier et de Gap. C’était un coin accidentogène ici, donc on a voulu sécuriser ce rond-point. ».

Le giratoire devrait être totalement fini d’ici un mois, mais il est tout de même déjà possible d’y circuler.

M. Barroso



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios