Hautes-Alpes : com-com de Serre-Ponçon, les maires solidaires des éleveurs

Hautes-Alpes : com-com de Serre-Ponçon, les maires solidaires des éleveurs

POLITIQUE / Loup, « si la protection a pu avoir du sens à une certaine époque, aujourd’hui elle n’en a plus », C. Eyméoud

 

- Hautes-Alpes -

 

Ils se sont réunis ce lundi matin devant la mairie de Châteauroux les Alpes en solidarité avec les éleveurs. Les maires des 17 communes de la Communauté de Communes de Serre-Ponçon ont décidé de fermer leurs mairies durant une heure, de 10h à 11h. Un mouvement après deux attaques de loup dans des bergeries de Châteauroux les Alpes au début du mois de mai. Une action symbolique pour Chantal Eyméoud, maire d’Embrun, présidente de la Communauté de Communes de Serre-Ponçon et vice-présidente de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, « jusqu’à présent le loup se tenait relativement éloigné des zones urbaines, maintenant il arrive jusque dans les bergeries. Cela peut créer des perturbations au niveau des troupeaux. » La vice-présidente de la Région qui assure que cette mobilisation a reçu le soutien de Renaud Muselier, « la Région et son président soutiennent aujourd’hui le mouvement que nous portons. »

Loup, « si la protection a pu avoir du sens à une certaine époque, aujourd’hui elle n’en a plus », C. Eyméoud

« Les éleveurs doivent avoir la possibilité d’agir plus facilement et notamment que le nombre de tirs soit augmenté. Il y a les données officielles mais en réalité les éleveurs et les agriculteurs pensent que le nombre de loup est beaucoup plus important que celui qui est annoncé. Il ne s’agit pas d’éradiquer le loup. Mais je pense que le sujet de la protection est contesté, moi je la conteste aussi. Il y a aujourd’hui beaucoup de loups, on en voit les effets » souligne Chantal Eyméoud

A. Vallauri



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios