Hautes-Alpes : conflit entre la France et l’Italie, J.Giraud ne portera plus ses insignes de commandeur de la Stella d’Italia

Hautes-Alpes : conflit entre la France et l’Italie, J.Giraud ne portera plus ses insignes de commandeur de la Stella d’Italia

POLITIQUE / L’élu haut-alpin a décidé de ne plus porter cette décoration tant que le gouvernement actuel sera au pouvoir en Italie.

 

- Hautes-Alpes -

 

La France a rappelé son ambassadeur en Italie pour « des consultations » après une série de « déclarations outrancières » et « d'attaques sans fondement » et qui n'ont pas eu de « précédent », des responsables italiens, a annoncé jeudi 7 février le ministère français des Affaires étrangères.

« Les dernières ingérences constituent une provocation supplémentaire et inacceptable », a déclaré la porte-parole du Quai d'Orsay dans un communiqué. « Elles violent le respect dû au choix démocratique, fait par un peuple ami et allié. Elles violent le respect que se doivent entre eux les gouvernements démocratiquement et librement élus », souligne le communiqué.

 

Matteo Salvini veut tourner la page, mais pas Joël Giraud

Soucieux d'éteindre l'incendie, le vice-président du Conseil, Matteo Salvini, a dans la foulée indiqué qu'il ne voulait pas de conflit avec la France. Il a proposé dans un communiqué de rencontrer le président français et a dit vouloir « tourner la page ». Ce que n’est pas prêt de faire le député (LREM) des Hautes-Alpes et rapporteur général du budget à l’Assemblée nationale, Joël Giraud.

« Devant les nombreux dérapages antisémites notamment des leaders du Mouvement soi-disant citoyen Cinque Stelle au pouvoir, et après l’inadmissible visite de soutien à Paris aux extrêmistes du mouvement des Gilets Jaunes du vice-président du Conseil Luigi di Maio, qui constitue une ingérence surréaliste dans les affaires intérieures françaises », l’élu a décidé de ne plus porter cette décoration tant que le gouvernement actuel sera au pouvoir en Italie.

 

 

Issu par sa grand-mère paternelle d’une famille italienne, fervent initiateur dès 1989 des coopérations décentralisées avec l’Italie, principal soutien aux côtés de Michel Vauzelle alors président de la Région PACA, de l’Eurorégion Alpes Méditerranée, avant d’être à l’origine de la macro-région Alpine qui regroupe toutes les Régions européennes du massif Alpin de Monaco à la Slovénie, le député Joël Giraud avait été fait commandeur de la Stella d’Italia, ordre le plus élevé de reconnaissance de l’État italien aux non-ressortissants transalpins, en 2012 par le Président de la République Italien, Giorgio Napolitano en marge de son discours devant l’Assemblée Nationale.

 

A.Cam



2 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios