Hautes-Alpes : la sécurité au centre du Rallye Monte-Carlo

Hautes-Alpes : la sécurité au centre du Rallye Monte-Carlo

SÉCURITÉ / Tous les ans, des spectateurs imprudents ne respectent pas les consignes de sécurité. Les organisateurs durcissent le ton et en appellent à la responsabilité de chacun.

 

- Hautes-Alpes -

 

Aller voir le Rallye Monte-Carlo, c’est bien. En totale sécurité, c’est mieux. Bien souvent, des spectateurs imprudents ne respectent pas les consignes et font tout pour être au plus près des voitures, quitte à prendre des risques inconsidérés. Une spéciale peut être annulée en cas de non-respect des règles de sécurité. Et si les règles ne sont pas réunis, une spéciale peut être annulée. C'est ce que rappelle Jean-Luc Vieilleville, chargé de la sécurité du rallye, qui explique les mesures mises en place :

 

300 commissaires chargés de la sécurité du public ont été formés. Les gendarmes veillent également au bon déroulement de la course. Dans les Hautes-Alpes, sur la totalité de l'évènement, ce sont 328 gendarmes, 158 policiers, 369 sapeurspompiers et 9 agents de la police environnementale de l’Office National des Forêts qui seront mobilisés afin d’assurer la sécurité, l’ordre public, les secours et le respect de l’environnement. 

 

Les règles de sécurité imposées par la préfecture

Les spectateurs devront veiller à respecter certaines règles de comportement et les restrictions de circulation mises en place. Pour chacune des épreuves spéciales, la voirie privatisée pour les épreuves sera interdite à la circulation trois heures avant le départ de la course. Les riverains pourront emprunter ces voies jusqu’à 2h avant le départ sur présentation d’un badge émanant de l’organisateur.

Le stationnement de tout véhicule est interdit sur la route des épreuves spéciales (ES) ainsi que de part et d’autre de l’axe privatisé. 

Les spectateurs ne pourront plus pénétrer dans les ES ni se déplacer dans celles-ci sur la route et les accotements, 30 minutes avant le départ du 1er concurrent et jusqu’à la fin de l’épreuve. 

Les spectateurs ne sont autorisés que dans les seules zones réservées au public et balisées par du filet vert ou de la rubalise verte. Ces zones seront toujours en surplomb d’au minimum 1,50 mètre et hors de la trajectoire des concurrents.

Le transport et l’usage de tronçonneuses et scies est formellement interdit.

Les survols des épreuves spéciales et jusqu’à 200 mètres par des drones sont interdits.

Dispensez-vous de faire sur le terrain d’autrui, ce que vous ne toléreriez pas chez vous (feux, coupes de bois, dépôts d’ordure…).


Le non-respect de ces règles de sécurité pourrait entrainer l’annulation de l’épreuve spéciale. Enfin, dans le contexte de l’état d’urgence et des postures Vigipirate, le public est informé qu’un contrôle visuel des sacs aux trois points d’accès du parc d’assistance de Fontreyne à Gap sera effectué de façon systématique.
 

 

LR



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios