Hautes-Alpes : Jean-Marie Bernard salue l’ouverture du débat autour des 80 km/h

Hautes-Alpes : Jean-Marie Bernard salue l’ouverture du débat autour des 80 km/h

POLITIQUE / Le président du département des Hautes-Alpes n’a jamais caché son opposition à l’abaissement de la vitesse sur les routes.

 

- Hautes-Alpes -

 

« Mieux vaut tard que jamais. » C’est ainsi que Jean-Marie Bernard, président du département des Hautes-Alpes, a réagi aux propos d’Emmanuel Macron qui se dit ouvert à des discussions autour des 80 km/h. Dans le cadre du grand débat national qui commence cette semaine, le président de la République n’a pas écarté l’idée d’un aménagement de cette réforme polémique entrée en vigueur en juillet dernier. Jean-Marie Bernard estime toutefois « regrettable » d’avoir attendu la dégradation de 60 % des radars automatiques en France pour « arriver à nous faire entendre de nos dirigeants politiques nationaux ». Avant l’abaissement en juillet dernier de la vitesse à 80 km/h sur les réseaux secondaires, les Hautes-Alpes s’étaient opposées à cette mesure, décidant même de supprimer toutes les zones limitées à 70 km/h.  Désormais, le président assure que le département va apporter sa contribution dans les échanges à venir.

 

H. Sarracanie

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios