Hautes-Alpes : quand le dialogue tourne à l’impossible échange avec les ministres

Hautes-Alpes : quand le dialogue tourne à l’impossible échange avec les ministres

POLITIQUE / En visite dans le département, ce jeudi, Jean-Michel Blanquer et Sébastien Lecornu ont répondu à plusieurs groupes de gilets jaunes, et des citoyens. Des rencontres qui se sont parfois transformées en un impossible échange.

 

- Hautes-Alpes -

 

Deux ministres face à la colère des gilets jaunes. Alors que Sébastien Lecornu, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des Territoires, et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation Nationale, étaient en visite dans les Hautes-Alpes ce jeudi, notamment pour ouvrir le Conseil National de la Montagne, une 15aine de mobilisés les attendaient à l’Argentière-la-Bessée. L’un d’entre eux a notamment dénoncé des CRS « matraqueurs, gazeurs, frappeurs, tueurs » ce qui n’a pas manqué de faire monter le ton de Sébastien Lecornu. Des manifestants qui affirmaient également que certaines force de l’ordre, qui tapent sur les citoyens dans les rues, viennent d’autre pays que la France.

Quant à Jean-Michel Blanquer, il a été interpellé sur Parcoursup.

Deux ministres qui ont fini leur visite à Gap, où des gilets jaunes annonçaient les attendre devant la préfecture. Notez que Jean-Michel Blanquer, sera l’invité ce vendredi matin, à 8h30, dans le Supplément.

Sur le même sujet >>> L’invité du Supplément : « nous voulons faire des maires les tiers de confiance de cet exercice démocratique », S. Lecornu

 

LR



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios