Hautes-Alpes : Stéphane Ricard défendra son titre dans les Dolomites

Hautes-Alpes : Stéphane Ricard défendra son titre dans les Dolomites

SPORT / Le triple champion du monde de course en raquette est attendu dans les Dolomites italienne le 07 janvier prochain pour tenter de décrocher un 4ème sacre en 6 ans.

 

- Hautes-Alpes -

 

Il est le champion du monde en titre de course en raquettes et possède également, depuis la dernière édition, le record de médailles d'or sur cette discipline. Le Gapençais Stéphane Ricard, triple vainqueur des mondiaux de raquettes entre 2014 et 2018, tentera de glaner une 4ème couronne internationale le 07 janvier prochain dans les Dolomites italiennes. Le Haut-Alpin vient tout juste de débuter son entraînement sur neige, lui qui a passé la saison estivale sur les circuits de trail. « J'ai commencé à m'entraîner le week-end dernier. Je suis pas mal sur Ancelle, il a plutôt bien neigé là-bas. Sur les hauteurs de Chaillol aussi, il y a donc moyen de s'entraîner. Après, ça reste très proche de la course à pied et du cross, surtout le parcours de cette année dans les Dolomites, donc l'entraînement que j'ai fait jusqu'ici sur le bitume et en forêt suffit ».

 

« De plus en plus de nations pratiquent la course en raquette », S. Ricard

 

L'édition 2019 se tiendra en Italie, un pays où la discipline suscite un très gros engouement comparable aux trails blancs en France. Vainqueur l'an passé en Espagne devant l'Américain Joseph Gray, Stéphane Ricard devra à nouveau batailler en janvier pour défendre son titre face à un plateau qui s'annonce bien fourni en effectif et qui progresse de saison en saison. « Chaque année le niveau augmente, il y a de plus en plus de nations qui pratiquent la raquette » constate le Gapençais. « Le continent africain notamment en fait partie avec des représentants domiciliés en Europe pour l'essentiel mais qui ont compris l'intérêt de la raquette pour la suite de la saison. L'année dernière il y avait une équipe marocaine avec des coureurs qui faisaient du 29 minutes au 10km ». Si la neige associée à la technique de la raquette nivelle un peu les chronos des coureurs, cette année le parcours pourrait bien faire la part belle à la pointe de vitesse car il s'annonce relativement plat. « Ce n'est pas l'idéal pour moi mais c'est bien d'être confronté à ça et de voir l'évolution de la discipline au fur et à mesure que les années passent ».

 

Stéphane Ricard (au centre) lors de son titre 2018 devant Joseph Gray (à gauche) et Roberto Ruiz (à droite)

 

 

« J'ai changé d'état d'esprit dans mon approche de la compétition », S. Ricard

 

Après un début de saison axé sur les longues distances Stéphane Ricard s'est justement remis à s'entraîner sur les courtes distances depuis quelques semaines en préparation des mondiaux. « Je trouve que c'est complémentaire car lorsqu'on fait du long on travaille davantage le foncier et musculairement, quand on fait du court c'est plus la vitesse, le travail de seuil et l'explosivité. Sur l'ensemble d'une saison ça fait un bon mix et je n'ai aucune difficulté à passer de l'un à l'autre ».

Par ailleurs, le Haut-Alpin aborde la compétition différemment aujourd'hui qu'à ses débuts : « j'ai un peu changé d'état d'esprit dans mon approche de la compétition. Ce n'est plus vraiment par rapport aux autres mais s'est surtout par rapport à moi désormais. À 35 ans on commence à avoir l'expérience par rapport à ça. La raquette, c'est mon fil conducteur de l'hiver donc je suis toujours motivé à fond pour ce genre de rendez-vous. Surtout que j'arrive vraiment à m'y dépasser physiquement et mentalement parce que je suis face à des athlètes qui sont meilleurs que moi en trail, en course en montagne et en course sur route. Donc c'est vraiment intéressant de pouvoir les tenir ». Des mondiaux de raquettes qui devraient faire l'objet d'une diffusion sur internet.

 

R.Ponce



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios