Hautes-Alpes : les Restos du cœur vous aident à monter votre dossier pour un micro-crédit

Hautes-Alpes : les Restos du cœur vous aident à monter votre dossier pour un micro-crédit

SUR LA ROUTE / L’idée : être un intermédiaire et aider la personne accueillie à monter un dossier

 

- Hautes-Alpes -

 

Ateliers coiffure, vestiaire, soutien scolaire… dans les Hautes-Alpes, les Restos du Cœur ne font pas que de la distribution alimentaire. Ils proposent aussi des ateliers, « les personnes accueillies n’ont pas les moyens de se nourrir, donc elles n’ont pas les moyens de s’habiller, d’acheter des livres pour s’instruire. Les ateliers sont un plus » souligne Françoise Burlet, responsable du centre de Gap.

 

Au centre de Gap, le service micro-crédit est également proposé, « nous sommes un intermédiaire pour les personnes qui ont un projet précis. Nous pouvons monter un dossier pour qu’elles puissent avoir un prêt qui peut aller jusqu’à 5.000 euros, remboursable en quatre ans » précise la responsable

Jeudi : Pour permettre de garder du lien et d’aider ceux qui ne peuvent se déplacer, trois camions des Restos du Coeur circulent sur les routes des Hautes-Alpes. « On s’est aperçu qu’il y avait des besoins car les personnes n’ont pas toujours des moyens de locomotion pour venir jusqu’aux centres pour se faire servir. Ce sont des personnes en détresse et elles n’ont pas les moyens d’avoir des véhicules » souligne sur Alpes 1 Cathy, bénévole mais aussi itinérante aux Restos du Cœur.  

Plusieurs secteurs sont desservis grâce à ces trois camions, « ils circulent en hiver chaque semaine et tous les quinze jours en été » explique Nicole, itinérante aux Restos du Cœur. Les colis sont personnalisés en fonction des points des personnes accueillies avec toujours des repas équilibrés.

Notez que les camions des Restos du Cœur récupèrent aussi des collectes de nourriture ou de jouets organisées par des établissements scolaires. Des collectes qui seront ensuite distribuées aux personnes accueillies par les Restos.

Mercredi : Distribution de nourriture, accueil, mise en rayons, nettoyage ou encore les ateliers, les Restos du Cœur des Hautes-Alpes recherchent des bénévoles. Ils sont 200 sur le département à faire fonctionner les Restos. Des bénévoles qui doivent être polyvalents, « être bénévole c’est un engagement, par respect pour les autres bénévoles mais aussi pour les personnes accueillies, il faut venir régulièrement » souligne Arlette Salat, bénévole et responsable du centre de Briançon.

 

 

« La mission des bénévoles c’est avant tout d’avoir du cœur », A. Salat

 

Parmi ses missions, il faut récupérer la nourriture soit auprès de magasins qui se sont engagés par des conventions soit à l’entrepôt régional de Peyruis, « il s’agit du centre d’approvisionnement des Restos du Cœur du 04 et du 05. C’est une dotation donnée au national en fonction du nombre de personnes inscrites, du nombre de repas servis, on récupère de l’alimentaire » Notez que si vous souhaitez devenir bénévole, il suffit de pousser la porte d’un des centres des Restos du Cœur du Département.

Mardi : Petites tables installées dans le local, mais aussi une bibliothèque ou encore un coin café, lors de la distribution des denrées alimentaires. Les Restos du Cœur veulent pouvoir recevoir et écouter les personnes accueillies. « Les Restos du Cœur, ce n'est pas que l’alimentaire » souligne sur Alpes 1 Guy Torreton. « On les incite à s’asseoir, à s’installer au coin café. C’est un lieu important, cet endroit permet de discuter. Ici ils s’aperçoivent qu’ils ne sont pas les seuls à être dans le besoin » explique le responsable des suivis des centres dans les Hautes-Alpes.

Il y a aussi un vestiaire, Juliette (le prénom a été changé) est accueillie aux Restos du Cœur depuis trois ans, « pour les enfants c’est appréciable, à la vitesse où ils grandissent ».

Lundi : 108.000 repas distribués sur le Département des Hautes-Alpes pour la campagne 2017/2018 par les Restos du Coeur. Ce sont 9.000 personnes qui ont été accueillies. « C’est un chiffre qui est en augmentation. Si on prend les statistiques nationales, on constate la même chose, entre 8 et 10% de plus » explique sur Alpes 1 Guy Torreton, responsable des suivis des centres dans les Hautes-Alpes.

 

Pour recevoir de l’aide alimentaire des Restos du Cœur plusieurs critères sont pris en compte : les revenus, les dépenses… « c’est toujours très difficile de dire à quelqu’un : vous êtes au-dessus du barème mais il faut éviter de fermer la porte directement » souligne le responsable. Ainsi des colis, ou une carte de bénéficiaire sur une courte période peuvent être donnés. En fonction de la composition de la famille, un nombre de points est attribué, l’idée : avoir des repas équilibrés pour tous.

Notez qu’il y a six centres sur le Département des Hautes-Alpes. La campagne hivernale des Restos du Cœur sera lancée le 26 novembre.

A. Vallauri



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios