Hautes-Alpes : le Diocèse de Gap et d'Embrun travaille à faire des économies

Hautes-Alpes : le Diocèse de Gap et d'Embrun travaille à faire des économies

ÉCONOMIE / 800.000 euros : voilà le déficit pour l'année 2017. Un ancien redresseur d'entreprises va intervenir au sein du Diocèse, tandis qu'un 2ème audit va livrer ses résultats dans les prochains jours.

 

- Hautes-Alpes - 

 

Le diocèse de Gap et d’Embrun travaille à redresser ses comptes. Fin septembre dernier, les médias s’étaient fait l’écho d’une situation financière difficile au sein de l’évêché, autrefois mené par Monseigneur Di Falco Léandri. La gestion de l’ancien évêque avait notamment été épinglée, avec des travaux somptuaires dans sa demeure ou encore une intendance lourde et coûteuse. Le projet d’une basilique à Notre Dame du Laus, projet pharaonique estimé à 21 millions d’euros afin de célébrer les apparitions de la Vierge à une jeune bergère Benoîte Rencurel en 1664, a dû aussi être abandonné.

 

Le diocèse de Gap et d'Embrun n'est pas en déficit

Pour 2016, la carence financière du diocèse s’élevait à 1 million d’euros, c’était 800.000 euros pour 2017. Mais l'institution n’est pas « en faillite », souligne Monseigneur Xavier Malle, actuel prélat, qui précise que les salaires ont bien été versés, et le seront toujours.

 

« J’ai fait les économies les plus difficiles humainement », X. Malle

 

Mais il faut estimer où réaliser encore des économies. Un deuxième audit est en cours, les résultats seront connus durant ce mois de novembre. La conférence épiscopale a émis également d’autres propositions. 

 

C. Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios