Hautes-Alpes : abus et pédophilie au sein de l’Église, cinq cas dans le département

Hautes-Alpes : abus et pédophilie au sein de l’Église, cinq cas dans le département

SOCIÉTÉ / RELIGION / Une enquête a été menée sur 40 ans, une cellule de veille et une cellule d'écoute sont en place

 

- Hautes-Alpes -

 

Abus et pédophilie au sein de l’Église : en janvier 2017, le pape François avait renouvelé la consigne de « tolérance zéro » pour les prêtres coupables, en évoquant des péchés qui font « honte » à l’institution. Une tolérance zéro déclinée dans les Hautes-Alpes, par l’évêque du diocèse de Gap et d’Embrun Monseigneur Xavier Malle. Dès son arrivée dans le département, une cellule de veille a été mise en place. Et ce sont cinq cas d’abus sur mineurs et personnes vulnérables qui a été mise à jour ces 40 dernières années.

 

La grande fabrique du silence catholique

« La grande fabrique du silence », voilà comment était qualifiée l’Église catholique ces derniers mois, face à une série de révélations sur des abus commis et couverts. Un silence, un malaise qui a gagné l’Institution, mais des victimes qui ne veulent plus se taire aujourd’hui. « C’est salvifique », lance Monseigneur Xavier Malle, salvifique « pour les victimes » qui seront d’ailleurs reçues à Lourdes par les évêques dans les prochaines semaines, notamment par le prélat haut-alpin. Un évêque qui, à peine arrivé dans le département, a lancé une enquête sur des abus ou cas de pédophilie sur mineurs ou personnes vulnérables qui auraient pu se passer au sein du diocèse. Et la conclusion est dure.

 

"Je n'hésiterai pas à saisir la Justice", Monseigneur X. Malle

 

Aujourd’hui, les mesures sont claires, que ce soit au niveau judiciaire ou religieux. Et Monseigneur Xavier Malle n'hésitera pas à saisir ces deux formes de justice. 

 

Le Sénat rejette une commission d’enquête sur les scandales pédophiles de l’Église  

Mi-octobre, le groupe socialiste au sein du Sénat avait dépose une proposition de commission d’enquête sur les scandales pédophiles au sein de l’Église. Proposition qui a été rejetée en commission des lois. De son côté, l’institution catholique est aussi en pleine réflexion face à ces scandales.

 

"Il faut aujourd'hui trouver la juste distance dans notre manière d'aborder les enfants", Monseigneur X. Malle

 

Des formations se déroulent également au sein du diocèse de Gap, trois ont déjà eu lieu notamment une sur la prudence pastorale.

Des sessions de formation qui pourraient être élargies par la suite à tout le personnel de l’Église « notamment les laïcs en mission ecclésiale ». L’évêque du diocèse de Gap et d’Embrun qui invite quiconque ayant eu connaissance de faits, passés ou présents, à contacter la cellule de veille et la cellule d’écoute par mail (cellule-de-veille@diocesedegap.com) ou par téléphone 07.68.54.36.32.

 

Retrouvez l’intégralité de l’entretien de Monseigneur Xavier Malle, ici.

 

C. Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios