Hautes-Alpes : occupation du pavillon du Gouverneur, la municipalité de Briançon demande l’intervention de l’État

Hautes-Alpes : occupation du pavillon du Gouverneur, la municipalité de Briançon demande l’intervention de l’État

SOCIÉTÉ / Des squatteurs occupent le bâtiment pour dénoncer une « politique du logement vide ». Si Briançon a demandé l’intervention publique pour les déloger, les conditions ne semblent pas réunies

 

- Hautes-Alpes -

 

Occupation du pavillon du Gouverneur, la municipalité de Briançon demande l’intervention de l’État. Elle condamne fermement cette occupation, qu’elle juge illégale et préméditée. Des affichettes ayant été collées pour dénoncer « la politique du logement menée par de gros propriétaires qui mènent une politique consciente et absurde de logements vides ». 

 

Une plainte déposée, mais pas d'évacuation possible pour l'instant

La commune explique qu’elle a été alertée ce mardi. Elle a déposé plainte pour occupation du bâtiment communal et a saisi la Préfète des Hautes Alpes pour « solliciter le concours de la force publique pour expulser les individus ».  Selon les premiers éléments, les conditions nécessaires pour permettre l’expulsion des squatteurs avec le concours de la force publique ne seraient pas réunies au motif car l’immeuble est inhabité. « Et pour cause, si le Pavillon du Gouverneur était inoccupé c’est en raison du processus de cession en cours du bâtiment par la commune à un investisseur privé du secteur hôtelier et para-hôtelier afin d'y réaliser une auberge de jeunesse susceptible de créer des lits chauds et de participer à la politique de redynamisation de la cité Vauban portée par la commune » s’insurge la municipalité.

Elle s’interroge, « alors que l’État est capable de mobiliser des moyens importants de contrôle aux frontières ou pour faire évacuer la gare de Briançon lorsque celle-ci était occupée par des migrants, on ne peut que s’étonner qu’il ne soit pas possible d’ordonner l’expulsion de squatteurs pour mettre fin à l’occupation illégale d’un bâtiment communal ». La commune de Briançon qui demande à Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, d’intervenir dans ce dossier. Notez que l’eau et l’électricité a été coupée par la mairie de Briançon. La mairie qui s’inquiète de l’arrivée d’autres squatteurs.

 

A. Vallauri



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios