Hautes-Alpes : Arnaud Murgia dépose plainte contre Aurélie Poyau

Hautes-Alpes : Arnaud Murgia dépose plainte contre Aurélie Poyau

JUSTICE / L'adjointe au maire de Briançon et conseillère départementale aurait insulté l'autre élu du canton de « nazi ».

 

- Hautes-Alpes - 

 

« Je ne suis pas dans l’alliance de la carpe et du lapin, je ne suis pas dans le poison de la division » : c’est ce vendredi soir qu’Arnaud Murgia lancera « Briançon demain ». Une association en vue des municipales de 2020, même si le conseiller départemental tente de conserver un tant soit peu de suspense. « Si on veut être candidat, il faut savoir pourquoi. La priorité, c’est un grand projet de redressement qui soit fédérateur », explique-t-il sur Alpes 1.

 

Une ville « en sous investissements »

Selon lui, la situation de Briançon est « inquiétante, car elle rembourse 5 millions d’euros par an entre intérêts et capital. C’est autant que l’on ne met pas dans nos routes, dans nos écoles ». Arnaud Murgia propose une renégociation et de réétaler cette dette. Une ville selon lui « en sous investissements » qui lance pour autant des projets de construction, notamment 700 logements dans le projet Cœur de Ville, un multiplexe, une médiathèque. « On a bradé un certain nombre de foncier pour des investisseurs privés. On parle d’un écoquartier, mais fallait-il couler autant de béton pour faire autant de logements et avec un tel vis-à-vis ? ». Des centaines de logements qui pourraient n’emmener « que des transferts de population, des résidents secondaires ». Arnaud Murgia prône donc pour un projet économique, « il faut du boulot, un projet une stratégie ».

Il ne l’officialise pas, mais c’est tout de même un élu en campagne pour les municipales. Face à lui, Romain Gryzka, le leader de l’opposition municipale et Gérard Fromm, l’actuel maire qui maintient lui aussi le suspense quant à sa candidature. Va-t-on vers un remake de 2014, où Arnaud Murgia s’était retiré au soir du premier tour ? « Je peux tendre la main à tous ceux qui veulent se rassembler, mais je ne suis pas dans le poison de la division, je ne varie pas de position ». Une pique lancée à Romain Gryzka, qu’il accuse de « voter avec le maire, s’associe avec le maire ».

 

Arnaud Murgia dépose plainte contre l’adjointe de Briançon et conseillère départementale A. Poyau

Selon Arnaud Murgia, l’élue l’aurait accusé, lors d’une soirée, de « nazi. J’ai donc déposé plainte. Ils sont à l’image de leur patron, Jean-Luc Mélenchon, dans l’agressivité ».

 

Retrouvez l'intégralité de l'entretien d'Arnaud Murgia, dans le Supplément Hautes-Alpes au micro de Cyrielle Michard, en suivant ce lien

 

C. Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios