Hautes-Alpes : 120 interventions menées chaque année par l’équipe nautique des sapeurs-pompiers

Hautes-Alpes : 120 interventions menées chaque année par l’équipe nautique des sapeurs-pompiers

SÉCURITÉ / Un exercice de secours sur le lac de Serre-Ponçon était organisé ce jeudi

 

- Hautes-Alpes -

 

Être toujours prêt et s’adapter à toutes les situations. Les sapeurs-pompiers de l’équipe nautique des Hautes-Alpes étaient en exercice sur le lac de Serre-Ponçon ce jeudi après-midi. L’équipe nautique sur le département c’est une trentaine de personnes, avec plusieurs spécialités : sauveteurs de surface, plongeurs ou encore pilotes d’embarcation. Une équipe activée toute l’année.

 

Le scénario

L'alerte est donnée, deux personnes en paddle ne sont pas rentrées. Très vite les secours arrivent sur place. Et une première victime est repérée. Les sapeurs-pompiers viennent recueillir des éléments auprès d’un témoin, ici le loueur des paddles. Il confirme bien la présence de deux personnes, il manque donc un individu à l’appel. « Le but du scénario d’aujourd’hui, c’est toutes les mises en situations que l’on fait pour les exercices, c’est-à-dire les intervenants du jour ne connaissent pas le scénario, ils vont devoir s’organiser, communiquer, et recueillir des informations » indique le Commandant Philippe Tarroux, référent départemental de l’équipe nautique du département des Hautes-Alpes.

 

 

Une balise de repérage, dit Point Zéro de l’intervention, est positionnée à l’endroit où la première victime a été récupérée. C’est un point de référence pour l’organisation des secours. Les sauveteurs de surface, quadrillent les berges du lac. Ils peuvent travailler jusqu’à cinq voire six mètres de profondeur. Plongeurs et sauveteurs de surface doivent tous passer chaque année des tests d’aptitude. Lors de cet exercice, la profondeur étant très importante au niveau du Point zéro il faut utiliser les plongeurs. « On est cinq plongeurs, il y en a toujours un qui reste en surface pour coordonner, deux équipes de deux plongeurs se mettent à l’eau de façon successive. Nous faisons des recherches circulaires » souligne sur Alpes 1 le Commandant Pierre Emmanuel Feït, responsable de la partie plongée

 

Plus de 120 interventions menées chaque année par l’équipe nautique

Des interventions diverses : sauvetage, assistance à personnes, recherches d’objets, mesures de prévention ou encore gardes postées. Entre 30 et 40 heures d’entrainement chaque année sont réalisées par les sauveteurs de surface. Les plongeurs des Hautes-Alpes réalisent en plus entre 40 et 50 plongées par an.

Ce jeudi, lors de cet exercice, malgré le manque de visibilité et la profondeur du lac de Serre-Ponçon, la victime a pu être localisée par la deuxième équipe de plongée.

 

A. Vallauri



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios