Hautes-Alpes : un avenir qui s'assombrit dans le milieu du sport

Hautes-Alpes : un avenir qui s'assombrit dans le milieu du sport

SPORTS / Le Comité Départemental Olympique et Sportif dans le département tire la sonnette d'alarme, comme partout en France.

 

- Hautes-Alpes - 

 

Le monde du sport va mal, « nous ressentons aujourd’hui d’énormes difficultés », constate Jean Leduc, président du Comité Départemental Olympique et Sportif (CDOS) des Hautes-Alpes, dans le Supplément Hautes-Alpes. S’il a ressenti une impulsion « pour obtenir les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024 », depuis, c’est la régression.

 

« Nous étions en droit d’attendre un maintien des mannes financières antérieures, on se sent frustré et floué. »

 

Les raisons de ce ressenti ? La diminution des emplois aidés. Aujourd’hui, le CDOS 05 dispose de quatre à cinq emplois aidés par ans, « ce sera pire à l’avenir », prévient le président. Et si, selon lui, le Gouvernement avance l’idée que les emplois aidés ne sont pas transformés en emplois pérennes, il répond par la négative : « plus de 80 % des emplois aidés dans le département sont transformés en CDI ».

 

Moins d'argent dans les caisses, et des conseillers techniques en déperdition

Autre cause : la diminution de la part territoriale du CNDS, le Centre National pour le Développement du Sport qui accorde des subventions au niveau territorial afin de développer la pratique sportive de tous les publics, à tous les âges. Ainsi, ce sont les projets des associations sportives locales qui sont soutenus. « Le niveau dans le département est de 210.000 euros, mais il baisse désormais drastiquement car on ne peut pas répondre aux critères ». Des critères auxquels les clubs en milieu rural ne peuvent répondre, « on ressent l’écart qui s’agrandit entre le milieu urbain et le milieu rural ».

Enfin, à l’horizon 2022, ce sont 1.600 postes de salariés du Ministère des Sports qui disparaitront en France, « cela correspond à des techniciens, des conseillers techniques nationaux, régionaux ou départementaux qui forment des cadres, des athlètes, qui font de la sélection et de la détection. Conséquence : dans les ligues, les conseillers techniques vont disparaitre ».

 

Retrouvez l'intégralité de l'entretien de Jean Leduc, dans le Supplément Hautes-Alpes au micro de Cyrielle Michard, en suivant ce lien

 

C. Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios