Hautes-Alpes : "une ligne régulière aérienne entre Gap et Paris n'est pas envisageable"

Hautes-Alpes : "une ligne régulière aérienne entre Gap et Paris n'est pas envisageable"

TRANSPORT / En charge de la délégation de l'aérodrome de Gap-Tallard, la conseillère départementale Patricia Vincent n'est pas opposée à ce projet... mais reste prudente sur ses conditions de réalisation

 

- Hautes-Alpes - 

 

Une ligne régulière aérienne entre Gap et Paris « n’est pas envisageable, ni structurellement, ni financièrement ». Patricia Vincent, conseillère départementale en charge de la délégation de l’aérodrome, s’exprime sur Alpes 1. Alors que ce projet, porté par la députée LREM des Hautes-Alpes Pascale Boyer et le monde économique représenté par la CCI et l’Union pour les Entreprises, doit entrer en phase test durant cet automne, l’élue ne s’annonce pas opposée. Notamment à une ligne taxi. Mais la faisabilité d’une ligne régulière est d’ores et déjà compromise par l’investissement et la sécurité que cela réclamera. Elle était l’invitée du Supplément Hautes-Alpes, ce mardi matin, au micro de Cyrielle Michard : 

 

Une réunion se tiendra prochainement entre le Conseil Départemental, la CCI et l’UPE. Patricia Vincent, qui a également annoncé ce matin avoir rejoint la majorité départementale, après avoir été tour à tour dans l’opposition puis indépendante.

 

C. Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios