Hautes-Alpes : améliorer la présence des entreprises locales sur les chantiers d'EDF

Hautes-Alpes : améliorer la présence des entreprises locales sur les chantiers d'EDF

ÉCONOMIE / La Chambre de commerce et d'industrie a planché sur ces enjeux, ce vendredi, lors d'une réunion à Gap.

 

- Hautes-Alpes - 

 

Les relations entre les entreprises nationales et locales, c’est un peu comme les histoires d’amour. La Chambre de commerce et d’industrie et EDF l’ont bien compris dans les Hautes-Alpes. Elles se sont donc retrouvées, vendredi, autour d’une table pour réfléchir et surtout, apporter des réponses à ces questions : « Comment mettre en lien les grandes et les petites entreprises du département ? » « Comment faire pour que ça matche ? » : « Par exemple, aujourd’hui, EDF nous détaille une liste des travaux qu’elle s’apprête à engager dans les prochaines années et quelles sont les entreprises et les compétences qu’elles doivent avoir », détaille Éric Gorde, le président de la CCI 05 qui se charge ensuite de mettre les entreprises en lien avec EDF pour qu’elles puissent répondre au mieux à l’appel d’offre.

 

Et parmi la série de chantiers qu’EDF va lancer l’année prochaine, il y en aura notamment un dans le nord du département. « Nous allons engager des travaux à l’Argentière-la-Bessée pour faire de la peinture et de la maintenance sur des conduites forcées », indique Vincent Lambert, directeur de « Une rivière, un territoire », une agence EDF de la branche hydraulique du groupe. Ce dernier tient d’ailleurs à le rappeler. Lorsque EDF injecte de l’argent pour financer des travaux dans le département, « sur deux euros investis, un euro revient aux entreprises locales. »

 

 

Les services de l’État « à la manœuvre » pour que le chantier RTE reprenne rapidement

Pendant cette réunion entre EDF et la CCI, il est un chantier qui était dans toutes les têtes, même s’il n’a pas été au cœur des discussions. Ce chantier, c’est celui de RTE Haute Durance, partiellement à l’arrêt depuis le 8 août après une décision du Tribunal administratif de Marseille. Éric Gorde espère que les opérations sur le terrain vont reprendre au plus vite. « Ça pose des soucis pour les entreprises locales qui avaient des engagements jusqu’à la fin de l’année et pour 2019 sur ces travaux. Mais le monde économique est uni sur le sujet. Nous sommes à la recherche d'une solution avec les services de l’État pour une reprise rapide des travaux », indique encore le président de la CCI 05.

 

 

Q. Perez de Tudela



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios