Hautes-Alpes : la LPO co-gestionnaire de la réserve des Partias

Hautes-Alpes : la LPO co-gestionnaire de la réserve des Partias

SUR LA ROUTE / Deuxième épisode avec la LPO

 

- Hautes-Alpes -

 

La LPO, Ligue pour la Protection des Oiseaux, co-gestionnaire de la Réserve Naturelle Régionale des Partias. Une réserve qui était d’abord, dans les années 80, une réserve volontaire. « Il y avait un projet d’extension du domaine skiable sur le site. Les habitants se sont mobilisés pour contrer ce projet. Dans les années 90, une réserve naturelle volontaire a été créée, puis la commune s’est rapprochée de la LPO et a monté un dossier pour demander à la Région de créer une Réserve Naturelle Régionale » explique Vanessa Fine responsable de l’antenne Hautes-Alpes de la LPO et conservatrice de la Réserve Naturelle Régionale des Partias.

 

Aujourd’hui, le travail se poursuit main dans la main, entre la commune de Puy-Saint-André et la LPO, « La LPO est une association de protection de l’environnement qui mène différentes actions : pédagogie, protection, conservation. En étant devenue co-gestionnaire avec la commune, de la réserve, on se retrouve investi de toutes ces missions que sont la protection du site, la sensibilisation…  » poursuit Vanessa Fine

 

Une réserve très riche pour sa faune et sa flore, « on a un substrat géologique assez varié, donc il y a également une variété de la végétation. On a de la fôret, des falaises, des éboulis, des zones humides… on a donc toutes les espèces qui doivent se trouver dans ces milieux » indique sur Alpes 1 la conservatrice de la réserve.

 

Lundi : Des gobelets en plastique, des briquets mais aussi des cartouches, 12.000 litres de déchets, mais aussi des centaines de pneus, ont été ramassés depuis le mois de décembre par des bénévoles de la LPO, Ligue pour la Protection des Oiseaux, au lac de Serre-Ponçon.

 

 

« Le problème du plastique c’est qu’il ne se détruit pas. Le plastique ne meurt jamais, il se fragmente. Des morceaux sont susceptibles d’être repris dans les chaines alimentaires des poissons par exemple » explique sur Alpes 1, Jean-Paul Coulomb, bénévole du groupe local LPO Embrunais et administrateur de la LPO PACA. C’est la deuxième année qu’une telle opération est menée sur le lac.

 

 

La LPO PACA existe depuis 20 ans, et sa devise est « Agir pour la biodiversité », « c’est un impératif, il faut vraiment se remuer, se bouger » pour Jean-Paul Coulomb.

Vous pouvez joindre l’antenne Hautes-Alpes de la LPO au 04 92 21 94 17 ou ici

A. Vallauri



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios