Hautes-Alpes : secours dans des ravins, secours en canyon, ou encore en montagne, c'est le GMSP qui intervient

Hautes-Alpes : secours dans des ravins, secours en canyon, ou encore en montagne, c'est le GMSP qui intervient

SUR LA ROUTE / Dernier épisode avec les sapeurs-pompiers des Hautes-Alpes

 

- Hautes-Alpes -

 

Ils sont entre 20 et 25 sapeurs-pompiers appartenant au GMSP, Groupe Montagne et Secours Périlleux. « On intervient dans les milieux périlleux, par exemple cela peut être en milieu urbain pour un accident de travail sur un chantier avec une grue. On intervient lorsque les moyens des secours classiques sont limités. On a le secours en ravin, secours canyon, escalade », explique sur Alpes 1 Jean-Laurent Antelme, conseiller technique du GMSP 05.  « On a une spécificité sur le GMSP 05, on a des gens formés en milieux périlleux mais aussi en montagne. Ils peuvent intervenir en renfort de la CRS des Alpes et du PGHM de Briançon » souligne le conseiller technique du GMSP.

 

Jeudi : Une formation de base est prévue pour chaque sapeur-pompier. Ensuite, celui-ci peut aussi acquérir des spécificités : risques technologiques ou encore incendies. « Sur Gap et Briançon, on va retrouver les engins courants mais on a aussi la particularité de regrouper du personnel et du matériel avec différentes spécificités : GMSP, les plongeurs, les sauveteurs aquatiques, l’équipe cynotechnique, le risque technologique, le feu de forêt » précise sur Alpes 1, Denis Diologent, chef-adjoint au Centre de Secours de Gap.

 

 

Mercredi : Immersion ce mercredi au Centre de Secours de Gap. En 2017, 3.400 interventions ont été menées par le Centre de Gap, 80% concernent du secours à la personne. Aurore Vallauri a suivi les sapeurs-pompiers de ce Centre durant leurs interventions.

 

 

Mardi : 34 centres de secours sur le département des Hautes-Alpes, 280 véhicules et plus de 1.350 hommes et femmes composent le SDIS 05, Service Départemental d’Incendie et de Secours. En 2017, près de 12.000 interventions ont été menées, « c’est une opération de secours toutes les 50 minutes » précise le Colonel Patrick Moreau. Il souligne que « l’activité opérationnelle progresse beaucoup. Depuis le début de l’année, c’est une augmentation de 6% ».

 

Lundi : Premier épisode avec le SDIS 05, Service Départemental d'Incendie et de Secours des Hautes-Alpes. Aujourd'hui immersion au centre de traitement et de régulation des appels du SDIS. Rencontre avec Alex, sapeur-pompier du SDIS 05 :

 

A. Vallauri 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios