Hautes-Alpes : elle va relier Gap à Quiberon pour venir en aide aux enfants bangladais

Hautes-Alpes : elle va relier Gap à Quiberon pour venir en aide aux enfants bangladais

SOCIÉTÉ / Anne-Marie Dereeper, Gapençaise, va s'élancer le 24 août pour 1.200 kilomètres en vélo. Un défi sportif mais surtout solidaire : elle veut lever des fonds pour l'association AMD, qui vient en aide aux enfants touchés par des handicaps dans les pays en développement

 

- Hautes-Alpes - 

 

Ses cartes soigneusement dépliées, son trajet minutieusement tracé, on ne dirait pas qu’Anne-Marie Dereeper a pris la décision, il y a tout juste 15 jours, de relier les 1.200 kilomètres qui sépare Gap de Quiberon, en Bretagne… à vélo. Alors qu’elle entreprend d’emmener sa belle-mère de 86 ans dans cette région, c’est là qu’elle décide de parcourir le trajet sur son deux-roues. Le départ sera lancé le 24 août avant une arrivée sept jours plus tard.

 

Une sportive dans l’âme habituée aux défis

Les défis, cette sportive gapençaise depuis 25 ans aime ça, « à chaque fois que l’on me dit que je n’y arriverai pas », dit-elle dans un sourire. Alors elle a déjà relié Gap à la Rochelle ou encore Lausanne en Suisse aller-retour. Si l’aventure est bien évidemment sportive, elle est humaine avant tout, « je vais demander de l’hospitalité aux gens sur mon trajet pour dormir, prendre une douche ». Mais avant tout solidaire, car Anne-Marie veut lever des fonds pour une association qui apporte un soutien médical au Bangladesh.  

 

 

« Je ne veux pas pédaler bête », A.-M. Dereeper

 

Anne-Marie partira donc avec dans la tête l’objectif de soutenir AMD, Aide Médicale et Développement, basée à Grenoble et créée en 1988. Une association qui ne reçoit aucune aide de l’État, mais qui apporte un soutien conséquent aux pays en développement. Notamment le Bangladesh où les enfants souffrent, des suites d’une malnutrition, de malformations.

Une équipe médicale gapençaise apporte, depuis 2001, sa pierre à l’édifice. Coordonnée par le Docteur Thierry Craviari, chirurgien orthopédique, elle intervient notamment dans un centre créé par AMD à Chakaria, le « Centre du Handicap », qui tente d’apporter des traitements à ces pathologies lourdes. Anne-Marie Depeere veut donc, par le biais de son défi, lever des fonds pour épauler la structure associative. Une page Facebook a été créée, ainsi qu’un compte Instagram. Et une cagnotte Leetchi a été ouverte, 210 euros ont été récoltés.

Une rencontre de Cyrielle Michard : 

 

C. Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios