Hautes-Alpes : « à bicyclette », découvrez ou redécouvrez vos balades à vélo et VTT sur Alpes 1

Hautes-Alpes : « à bicyclette », découvrez ou redécouvrez vos balades à vélo et VTT sur Alpes 1

LOISIRS / Sillonnez à vélo les Hautes-Alpes et suivez les parcours de « à bicyclette » sur Alpes 1.

 

- Hautes-Alpes -

 

Quoi de plus conviviale qu'une promenade à vélo en famille ou entre amis ? Alors suivez le guide et profitez des parcours dans les Hautes-Alpes. « À bicyclette » c’est tous les jours sur Alpes 1 à 10h, 11h,14h et 15h.

 

Itinéraire n°1 : autour de Gap, en surplomb de la Durance

Temps et distance : 2h aller-retour, 42km, tour de Gap. Très facile (Borne de départ au stade nautique, avenue de Provence)

Ce parcours permet de découvrir le Gapençais, sa physionomie générale et tous les villages empreints d'une ruralité déjà provençale. Les grandes montagnes du Champsaur ne sont pas loin et la montagne de Céüse, très connue par les amateurs d'escalade, domine une partie du parcours. Le lac de Pelleautier, le château de Tallard, le village de Châteauvieux sont autant de sites qui agrémentent ce parcours.

 

Intérêt sportif :

Ce parcours n'est pas très difficile, il est varié, deux côtes sur lesquelles les sportifs pourront exprimer leurs talents de grimpeur.

 

Conseils itinéraires :

Du stade nautique prendre la RN 85, direction Sisteron ; au sommet de la première côte prendre à droite, direction Neffes. Au rond-point prendre à droite direction la ZA des Eyssagnières/Veynes. Au rond-point de Chabanas (carte) prendre à gauche la D 994, direction Veynes/Valence ; une bande cyclable a été aménagée. La route s'élève, une table d'orientation sur la partie opposée de la route permet de bien situer les montagnes du Gapençais. A la Freissinousse, tourner à gauche, direction Pelleautier, passer au bord du lac et suivre la direction Sigoyer, suivre la direction Col de Foureyssasse un petit moment, puis tourner sur la gauche direction Tallard. La route descend rapidement, elle est étroite, attention aux gravillons. Au fond de la vallée, prendre la RN85, à gauche. Un peu plus haut, tourner à droite sur la D46 direction Tallard. A l'entrée du bourg, tourner à gauche et prendre la route de Châteauvieux qui monte jusqu'au village puis redescend sur Gap. Au croisement avec la D900, prendre à gauche afin de rejoindre la route de départ.

 

 

Itinéraire n°2 : De Briançon à la Haute Claréee, grands alpages.

Temps et distance : 2h aller-retour, 39 km, de Briançon à Névaches, très facile. 2ème partie pour cyclistes chevronnés 1h aller-retour, 19 km vers les chalets de Laval, difficile. (Borne de départ au champ de Mars à Briançon)

Possibilité de poursuivre vers les chalets de Laval, la montée est raide avec des passages à 10% : aller-retour 19 km. Après une impressionnante bue sur les gorges de la Durance, il vaut mieux regarder la route que les gorges... la route remonte la fameuse vallée de la Clarée. Elle traverse de beaux villages, à l'intérieur desquels la route y est souvent en mauvais état.

 

Intérêt sportif :

La petite route est superbe elle domine la rivière (cascades, rapides...) Elle traverse les hameaux typiques et passe devant les petites chapelles jusqu'aux chalets de Laval. La deuxième partie est réservée aux cyclistes entraînés aux côtes raides

 

Conseils itinéraires :

Au départ du Champ de Mars à Briançon, prendre la direction Turin/Montgenèvre, à 3.5 km tournez à gauche en suivant la direction Névache. Suivre cette route jusqu'au village (ville haute). Arrivé sur le parking devant l'Office de Tourisme, soit vous faites demi-tour, soit vous partez sur la droite sur une petite route étroite qui vous mènera sur la deuxième partie de l'itinéraire.

 

 

Itinéraire n°3 : En balcon de la Durance, pour éviter la RN 94.

Temps et distance : 1h aller-retour, 17 km d'Embrun à St Clément, très facile.

Ce parcours est très beau, car il surplombe l'une des plus belles rivières de France : la Durance, avec ses méandres, ses rapides, l'un des fameux "spots" d'eau vive : Châteauroux et sa vague sur laquelle les canoéistes chevronnés réalisent la "chandelle". Souvent on aperçoit aussi les embarcations de type « rafting ». La route a un profil intéressant : petites bosses et petites descentes. Il n'y  pas beaucoup de circulation, par contre faites très attention aux tracteurs et aux animaux. Arrêtez-vous si vous souhaitez admirer le paysage, usez de prudence malgré le peu de circulation automobile, qui est malgré tout assez dense à certaines périodes (mi-juillet, mi-août).

 

Conseils itinéraires :

Du centre d'Embrun prendre la RN 94 en direction de Briançon, à droite au carrefour, la direction de St André d'Embrun/Crévoux. La route par quelques lacets de descente raide rejoint le lit de la Durance, elle conduit vers le pont de fer que l'on traverse pour passer sur la rive gauche de la rivière. On peut également rejoindre ce pont en passant par la petite route qui longe la Durance. Pour cela prendre la RN 94, en sens opposé, direction Savines/Gap, la descente presque terminée, il faut tourner à gauche avant le carrefour qui permet d'accéder au plan d'eau, pour trouver deux petites routes qui continuent à descendre, prendre celle à droite du bar, puis 200 m plus loin dès qu'on atteint la rivière, prendre à gauche. À partir du pont de fer, la route monte jusqu'au village de St André d'Embrun, puis petites descentes et montées alternent jusqu'à St Clément. Pour ceux qui souhaitent continuer jusqu'à St Crépin ou La Roche-de-Rame, il existe une petite route que  l'on prend en revenant sur la RN 94, en direction de Gap ; juste avant St Clément prendre à droite une petite route en direction de Réotier, en surplomb des vignes et des champs de primeurs constitués par les alluvions de la Durance. La vue y est superbe. N'oubliez pas d'aller voir en redescendant la fontaine pétrifiante.

 

 

Itinéraire n°4 : La route des Puys, pittoresque et unique, en balcon du lac de Serre-Ponçon.

Temps et distance : 2h30 aller-retour, 50 km, la route des Puys, difficile.

La route est en encorbellement, elle dessert les petits villages de l'Embrunais exposés plein sud, elle va s'engouffrer dans la vallée de Réallon, pour revenir en belvédère sur la grande étendue d'eau de Serre-Ponçon. Ce lac, le plus grand lac artificiel d'Europe dont la digue de retenue est en matériaux naturels a une superficie de 3000 ha, il permet d'éviter les grandes crues dévastatrices et assure l'irrigation de toute la vallée de la Durance, par le canal de Provence. Tous les sports nautiques y sont praticables dans un cadre merveilleux de couleurs.

 

Intérêt sportif :

Cet itinéraire est bien connu des cyclistes sous le nom de « route des Puys ». Varié et en belvédère sur le lac de Serre-Ponçon il s'agit d'un des plus beaux itinéraires des Hautes-Alpes. Braquet montage conseillé.

 

Conseils itinéraires :

Au centre d'Embrun, sur la route RN 94, prendre à droite lorsque l'on est en direction de Gap, une petite route dont le profil s'élève aussitôt, la direction indiquée est : Puy St Eusèbe/Réallon. A partir des premiers villages traversés la route garde son altitude en sinuant à flanc de coteau. A un moment donné, on peut éventuellement faire le crochet jusqu'à Réallon ou mieux jusqu''aux Gourniers, mais attention, la route prend alors à nouveau de l'altitude. Le retour se fait par St Apollinaire, magnifique belvédère sur le lac. Au croisement avec la D109, tourner à gauche direction Prunières. Rejoindre la N94 jusqu'à l'entrée du pont de Savines, tourner à gauche, puis à droite direction Puy Sagnières. Continuer à droite pour revenir sur Embrun par l'itinéraire de départ.

 

 

Itinéraire n°6 : 3h aller-retour, 44 km, le Serrois, très facile.

C'est le sud, la chaleur des montagnes et une route roulante à souhait ; nous sommes dans le Serrois. L'itinéraire se déroule sur des routes très peu fréquentées qui sont sinueuses et avec de nombreuses petites côtes et descentes. Tout change dans le sud du département, le climat, la végétation, l'habitat... c'est déjà la Provence. Ces itinéraires du sud sont conseillés en début de saison et pour ceux qui veulent découvrir des routes très originales et peu fréquentées.

 

Intérêt sportif :

Roulant, même si ce parcours traverse un petit col. Il a le profil idéal pour l'entraînement de début de saison.

 

Conseils itinéraires :

Le départ est au centre de Serres, prendre à gauche la D27, direction Sigottier, puis au village de Sigottier, tout droit, on prend ensuite à droite la direction d'Aspremont, la route redescend pour aller traverser le Buëch. A Aspremont, prendre à droite sur 100m, puis prendre à gauche la direction de Chabestan. Là, prendre la nationale à gauche sur 100 m, prendre à droite la D49, prendre les directions de Oze, à la sortie tournez sur votre droite pour passer le col de la Bachassette (alt 940), direction le village de Saix puis Chabestan. A Chabestan, prendre la direction de Savournon, très connue pour sa foire aux béliers, puis tout droit jusqu'à la RN75, la prendre à gauche sur 1km, puis la D50 à droite, suivre alors la direction Serres. Surplombant le Buëch, Serres est accroché au rocher de la Pignolette.

Ce village aux anciennes maisons pittoresques fut, au XVIéme siècle, une place de sûreté pour les protestants.

 

 

Itinéraire n°7 : 6h aller-retour, 105 km, L’Izoard, très difficile.

L’un des cols les plus prestigieux : l’Izoard, en faisant la boucle classique. L’itinéraire proposé, qui évite la RN94 en presque totalité, permet un bon échauffement et d’arriver sur les pentes du col aux bonnes heures de la journée.

 

Intérêt sportif :

Tous les cyclistes ont rêvé d’escalader l’Izoard, l’un des cols chargés de toute l’histoire du Tour de France.

 

Conseils itinéraires :

Le départ se fait de Briançon Sainte Catherine, ville du bas, prendre la route de Gap. Nous conseillons la route des Espagnols. Si vous partez de bon matin (8 heures), la RN94 est plus ensoleillée. Après le village de Prelles, prenez à droite la direction des Vigneaux. Près du village, la route rejoint la D994. Tournez à gauche. En arrivant dans l’Argentière-la-Bessée, suivre la rive droite de la Durance. La route monte sur Pallon, puis en direction de Champcella. Après le lieu-dit Le Chambon prendre à gauche la D38 qui redescend, puis tourner à gauche pour arriver à Montdauphin-Gare. Tourner à droite, prendre la RN94 jusqu’au carrefour. Prendre sur la gauche, direction Guillestre, la route s’élève doucement, contourne le petit bourg, prenez alors la direction du Queyras. Après la côte vous arrivez dans les gorges du Guil que vous allez longer jusqu’à la Maison du Roy, puis prenez à gauche, vous allez poursuivre par un plat montant sur de nombreux kilomètres, vous longez toujours la rivière jusqu’à un carrefour où le col de l’Izoard est indiqué. A partir de là les hostilités commencent, la route s’élève avec des pourcentages allant de 7%, 11% entre Brunissard et la forêt, c’est le passage le plus difficile ensuite la route monte régulièrement jusqu’à la petite descente de « Casse Déserte », un petit coup d’œil sur le mémorial Louison Bobet/coppi et encore 700m pour déboucher au sommet du col. La descente sur Briançon est très abrupte, il faut être vigilant, à partir de Cervières la route s’élargit et descend plus confortablement jusqu’à Briançon.

 

 

Itinéraire n°8 : En deux étapes. 2h aller-retour, 35km jusqu’à Vigneaux, très facile. 3/4h aller-retour 53km jusqu’à Puy St Vincent, difficile

En balcon sur les gorges jusqu’au Vigneaux. C’est l’itinéraire que les cyclistes Briançonnais empruntent beaucoup en début de saison, au printemps. Il est pour la plus grande partie plein Sud et lorsqu’il entre dans la vallée de Vallouise il est protégé des vents quelquefois « frisquets » du début de saison.

 

Intérêt sportif :

La première partie de l’itinéraire est faite de montées et de descentes sympathiques qui mettent bien en forme pour affronter les routes de montagne.

La seconde partie est constituée par un petit col qui testera votre adaptation aux escalades en montagne.

 

Conseils itinéraires

Le départ a lieu à Briançon Ste Catherine, vile du bas, il y a lieu de prendre la direction Villar St Pancrace, la route passe devant la gare puis monte en direction du village cité précédemment, cette route évité ainsi la nationale. Après Villar vous êtes sur la route des « Espagnols », petite route qui descend progressivement jusqu’à la jonction avec la nationale qui vient de Briançon, il faut la prendre 500m en direction de Briançon pour reprendre ensuite sur la gauche après le pont, une petite route direction Vallouise. En balcon au-dessus des gorges de la Durance, la route rejoint les Vigneaux. Après le village, prendre à droite la direction de Vallouise et poursuivre cette route jusqu’au carrefour avant d’arriver à ce village, prendre encore à gauche, direction de Puy St Vincent. Vous passez devant la Maison du Parc national des Écrins qui vaut une visite pour la qualité des expositions présentées, puis un peu plus loin la difficile côte de Puy commence. Elle n’est pas très longue mais les pourcentages demandent un bon entraînement. Au sommet, soit continuez tout droit sur le replat de St Vincent 1400, soit vous pouvez faire l’aller-retour vers 1600m. Après ce replat la route replonge vers les Vigneaux, village que vous avez déjà traversé.

 

 

Itinéraire n°9 : 2h30 aller-retour, 53km, le Buëch, facile.

Au milieu des forêts du Buëch, varié et charmant autour d’Aspres s/ Buëch. Même dans le sud du département des Hautes-Alpes, les routes offrent des dénivelés qui demandent un bon entraînement. Ce circuit  n’est pas très long mais il est assez exigeant.

 

Intérêt sportif :

C’est une région constituée de hautes terres et de montagnes pas très hautes qui constituent pour le cycliste un terrain formidable d’entraînement et de découverte.

 

Conseils itinéraires :

De Veynes, il faut prendre la départementale 48, en direction du village d’Oze, la route traverse la rivière du Petit Buëch, elle monte directement et rapidement. A Oze continuez en direction de Chabestan, puis traversez la grande route qui mène à Veynes, prendre la direction d’Aspremont, puis St-Pierre d’Argençon, continuez jusqu’à la Beaume. A partir de ce village la route s’élève très fortement, ne pas prendre la direction du col de Cabre, tournez à droite direction la Haute Beaume, 10% sur quelques centaines de mètres, puis la redescente se fait en direction de Montbrand, la Faurie où l’on prend pendant quelques kms la RN75 jusqu’au Pont la Dame, quittez la nationale sur la gauche, la route s’élève à nouveau rapidement jusqu’au village de St Marcellin, pour ensuite rejoindre très rapidement le point de départ. Ce circuit se fait bien sûr à l’envers, les montées y sont un peu plus progressives.

 

 

Itinéraire n°10 : 3h aller-retour, 50km, le Rosanais, difficile.

Le Rosanais, c’est déjà la Provence et la douceur, grand plaisir des cyclistes. A cheval en partie sur la Drôme, ce parcours est un circuit varié et très montagnard, il est assez difficile. Il permet un très bon entraînement pour affronter plus tard les cols aux pentes plus longues.

 

Intérêt sportif :

La route franchit deux fois la montagne par deux petits cols qui donnent accès à des paysages très typiques et très retirés. La route serpente à travers quelques champs encore cultivés, les lavandes et les forêts provençales.

 

Conseils itinéraires :

Le départ a lieu au col de la Saulce au-dessus du village de l’Épine (on peut se garer au village, cela vous fera 5km aller-retour en plus). Prendre la direction Montmorin, petit village que l’on atteint après avoir escaladé le col des Tourettes, ensuite descendre le long de la rivière, traversez Bruis, puis 3km plus loin, tournez sur la gauche en direction de Ste Marie, la route remonte jusqu’au col de la Fromagère, on passe par le petit village de Pommerol, puis on redescend en direction de Rosans. Là, il faut tourner à gauche pour remonter par la route depuis Rosans, par St André de Rosans, Sorbiers, Montjay puis tournez à gauche pour rejoindre l’Épine par le village de Vaucluse.

 

 

Itinéraire n°11 : Deux parties. 2h30 aller-retour, 36km, le Dévoluy, facile. 3h30 aller-retour, 52km, le Dévoluy (2éme partie), difficile.

Le Dévoluy : gorges profondes et vastes alpages surplombés de parois calcaires. Ce parcours, qui comporte le col du Noyer, col difficile lorsque l’on n’est pas entraîné, peut être classé en rouge.

Le parcours est en fait le tour de la montagne de Feraud, on découvre les grandes falaises calcaires et les gorges creusées dans le rocher blanc et gris des Préalpes.

 

Conseils itinéraires :

Le point de départ du premier parcours est à St Étienne en Dévoluy. Descendre en direction du Défilé des Étroits, puis tourner à gauche en direction du col du Festre. Cette montée, pas trop difficile, donne accès à une superbe vue sur le massif du Dévoluy. Du col, descendre en direction de St Disdier en passant par Agnières, après ce village, prendre à gauche pour passer à Grd Villar et rejoindre St Disdier. Là, soit on tourne sur la droite pour remonter par la D117, et même monter jusqu’à Super-Dévoluy pour les plus costauds, soit on tourne à gauche, jusqu’au Défilé de la Souloise, et on remonte pour boucler le premier parcours. Si vous choisissez de faire le grand parcours, au Défilé de la Souloise, continuez vers le lac du Sautet par Monestier d’Ambelet Ambel. La route revient sur la droite le long du lac du Sautet, qui est constitué par un barrage, puis elle passe devant les ruines du château de Lesdiguières, puis au village le Glaizil, et rejoint la route Napoléon. Il faut quitter celle-ci après la Guinguette sur la droite, pour gravir les premières pentes en direction du village du Noyer. Après le village on commence à proprement parler le col du Noyer, à plus de 10% sur une partie de la route qui rejoint par une grande traversée les deux derniers lacets continue par une descente assez rapide on rejoint St Étienne, point de départ du premier parcours, point de départ du premier parcours.

 

Itinéraire n°12 :

1h15 aller-retour, 56km, le Lautaret, difficile.

2h30 aller-retour, 72km, le Galibier, très difficile.

La montée du Lautaret est assez facile. L’altitude, la raideur de la pente, les conditions atmosphériques additionnent les difficultés.

1ére Partie  Jusqu’au Lautaret : +1h de montée. Itinéraire difficile. 28km aller.

2éme Partie Jusqu’au Galibier : +1h30 de montée. Itinéraire très difficile. 36km aller.

C’est l’un des plus beaux cadres de haute montagne. Malgré la très grande fréquentation, surtout du col du Lautaret, pendant l’été, le paysage est superbe au fur et à mesure de l’ascension.

 

Intérêt sportif :

Si l’aller-retour de Briançon jusqu’au Lautaret est un bon entraînement au vélo en montagne, le col du Galibier est un morceau d’anthologie au même titre que l’Izoard.

 

Conseils itinéraires :

L’itinéraire est très simple.

De Briançon au Champ de Mars, en haut de la ville, prendre la direction Grenoble sur la droite. Cette route traverse tous les villages qui constituent la célèbre station de Serre-Chevalier, elle est large, très roulante mais l’été elle est très fréquentée par les automobilistes. Au sommet du col du Lautaret prenez sur la droite une petite route déneigée au début de l’été qui monte jusqu’au Galibier. L’aller-retour jusqu’ Valloire peut devenir une sortie de belle envergure d’autant que la remontée est un morceau de bravoure.

 

 

Itinéraire n°13 : 2h30 aller-retour, 30 km, le Champsaur, très facile.

Petites routes sinueuses et bosselées dans le Champsaur profond. Agréable et facile, avec cet itinéraire on peut prendre contact avec ce pays si attachant qu’est le Champsaur. La vue est superbe sur tout le bassin du Drac, la montée sur Chaillol permet de changer progressivement du paysage fait de bocages aux alpages surplombés par les premiers contreforts du vieux Chaillol.

L’itinéraire décrit comprend la montée à la station de Chaillol, donnant un itinéraire plus alpin.

 

Conseils itinéraires :

Le départ se fait du centre de St Bonnet en Champsaur, direction Chaillol. La route démarre aussitôt et s’élève rapidement. A l’Aulagnier, si vous décidez le parcours le plus facile, tournez à droite ; la route gardera le niveau jusqu’aux Chanets puis s’élèvera ensuite jusqu’à la Villette. Si, par contre, vous passez par Chaillol 1600, la route grimpe assez fortement pendant 8km, pour arriver à la station.

Là il vaut mieux redescendre pendant 1km par la même route puis, à Chaillol, prendre sur la gauche en direction du village de Chaillol, puis de la Vilette, là où aboutit le parcours le moins difficile. Prendre la direction de Chabottes, descendre jusqu’au carrefour et prendre la direction de St Julien en Champsaur.

À chaque carrefour allez tout droit pour rejoindre St Bonnet.

 

 

Itinéraire n°14 : 3h aller-retour, 48km, les Gorges de la Méouge, très facile.

Les Gorges de la Méouge sont l’un des sites les plus pittoresques de la région. Le Sud du département des Hautes Alpes possède quelques sites pittoresques et ce parcours cycliste emprunte une route de ce genre. Les Gorges de la Méouge sont célèbres par l’eau qui a été chauffée plus en amont par les galets brûlés par le soleil de la Provence.

 

Intérêt sportif :

C’est un itinéraire roulant, sans difficulté, il permet une randonnée vélo agréable qu’il faut faire, si possible, à la « fraîche » car le haut du parcours peut être relativement éprouvant par la chaleur.

 

Conseils itinéraires :

L’itinéraire part de Laragne, il faut prendre la direction de Ribiers/Gorges de la Méouge, on descend un peu, traversez le Buëch puis après 4km prendre à droite la direction de Barret-sur-Méouge. A partir de là on longe la rivière pendant 25km à travers les gorges, puis la vallée s’élargit, on passe dans la Drôme ; peu après il faut tourner à gauche en direction de Lachau, que l’on traverse, et monter au col d’Araud. Au col tournez sur votre gauche et, par une descente rapide, vous allez revenir sur la route que vous avez remontée, cela après avoir passé le village de Salérans.

 

 

Itinéraire n°15 : 3h aller-retour, balade dans les Hautes Alpes du Sud, très facile.

Au milieu des lavandes et des forêts de chênes la route y est roulante et charmante. C’est l’itinéraire le plus au sud du département, aux confins de la Drôme. Le parcours comprend deux parties dont la première peut être un excellent circuit pour un débutant ou pour prendre contact avec les Hautes Alpes.

Le parcours est fait de petites routes chaudes et sinueuses reliant des villages très typiques de la région. Il passe par St André de Rosans qui est un haut-lieu historique.

 

Conseils itinéraires :

Le départ a lieu à Rosans, en bas, sur la petite route nationale. Prendre la petite départementale qui descend à l’Aubergerie, peu après tournez à gauche, direction le Moulin de Mange Féves, puis, au lieu-dit, tournez à nouveau sur la gauche pour rejoindre St André de Rosans. Si vous ne faites que le petit tour allez tout droit en direction de la Baume puis du col de Palluel qui se trouve au carrefour de la route nationale. Si vous faites le grand circuit à St André de Rosans tournez à droite et descendez jusqu’à la Rourie, là il faut monter en prenant à droite jusqu’au col de la Flachière. Peu après tournez à droite pour rejoindre Montjay. Au village tournez à gauche et continuez tout droit en passant par Sorbiers et redescendez jusqu’à la Rourie, où vous retrouverez la route que vous venez de parcourir. A St André de Rosans tournez sur votre droite et vous êtes sur le petit circuit décrit ci-avant.

 

 

Itinéraire n°16 : 2h30 aller-retour, 34km, le Gapençais, facile.

Parcours du « petit grimpeur » dans la campagne Gapençaise. Agréable et facile, avec cet itinéraire on peut prendre contact avec ce pays si attachant. Il se déroule sur de petites routes fréquentées principalement par les riverains. Pour ceux qui souhaitent escalader les grands cols des Hautes Alpes, ce parcours les préparera à l’effort en montagne. Le col de Manse n’est pas très difficile mais avec un dénivelé de 400m il permet de tester sa forme. Les points de vue sur le bassin gapençais, le contexte très  rural des paysages rendent la sortie des plus agréables.

Ce parcours est assez montagne. Court et varié, il permet de découvrir un autre visage du pays Gapençais.

 

Conseils itinéraires :

Le départ à Gap a lieu Bd Pompidou à côté du théâtre de la Passerelle ; prenez la D942 qui monte à travers de gros immeubles. Après une première montée assez courte tournez à gauche en direction de Rambaud, puis de la Bâtie Vieille, deux routes y mènent, équivalentes. Après les petites bosses de la Bâtie Vieille, prenez la direction de la Bâtie Neuve, toujours à gauche. A la fin de la descente il faut traverser entièrement la RN94 pour rentrer dans le village, tournez à gauche en direction de Gap, puis 200m plus loin à droite en direction de la Rochette, col de Manse. La route prend vite de l’altitude et escalade le col, elle traverse la Rochette, puis au premier croisement en vue du col de Manse, tournez à gauche direction Romette/Gap.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios