Hautes-Alpes : un cachalot à Savines le Lac, la création artistique d'un collectif belge

Hautes-Alpes : un cachalot à Savines le Lac, la création artistique d'un collectif belge

ENVIRONNEMENT / Depuis ce matin, les badauds s'amassent sur les rives de Serre-Ponçon pour tenter d'apercevoir ce cachalot mâle échoué. Il s'agit d'une création artistique d'un collectif belge "Captain Boomer"

 

- Hautes-Alpes - 

 

L'image avait déjà surpris ce jeudi sur les réseaux sociaux d'Alpes 1 : celle d'une ombre dans le Lac de Serre-Ponçon, qui pourrait s'apparenter à une baleine.

 

Un cachalot échoué

Puis ce vendredi matin, vers 6h, un pêcheur tombe nez à nez sur la dépouille de ce qui semble être un cachalot, échoué sur la plage de la Capitainerie à Savines le Lac. 15 mètres de long, 3 mètres de large, 2 mètres de haut, une tonne : le cétacé en a laissé plus d’un dubitatif.

Certains évoquent l’hypothèse d’une fonte des neiges ayant laissé échapper d’un glacier ce mastodonte marin, bien plus habitué aux eaux salées qu’aux eaux douces des montagnes. Quand d’autres voient déjà là une création artistique. Celle d’un collectif belge qui, après avoir occupé les quais de Londres, Valence, ou encore du bord de Seine à Paris et Rennes, aurait récidivé dans les Hautes-Alpes.

 

Odeur de mer, scientifiques... un canul'art plus vrai que nature

Odeur de mer, baleine dont l’eau sort encore des bronches, mise en place d’un périmètre de sécurité. Même le maire de Savines le Lac, Victor Berenguel, entre dans un premier temps dans le jeu de la confidence, « des équipes procèdent actuellement à une aspersion afin de décontaminer le specimen », explique-t-il sur Alpes 1. Deux scientifiques de la IWA, l’International Wale Association, vêtus de combinaison blanche, interviennent sur place afin d’effectuer des prélèvements et de tirer leur conclusion : il s’agit d’un cachalot mâle. Stan l'un des membres : 

 

 

"Les Hautes-Alpes, c'est aussi une destination nautique", V. Berenguel

 

Le mystère aura finalement duré quatre heures, avant que le voile ne soit levé : il s’agit bien là de la création artistique du « Captain Boomer ». Un collectif issu d’Anvers qui joue depuis dix ans avec les limites entre réalité et fiction. Réalité d’un côté, car chaque année, triste est de constater que des mammifères marins s’échouent dans des lieux incongrus. Fiction avec cette création, cette fake baleine plus vraie que nature qui avait de quoi tromper les badauds, amassés ce vendredi matin à Savines le Lac. Pour Victor Berenguel, ce Canul’art est aussi l’occasion de mettre les projecteurs sur la destination nautique :

 

Un scénario à l’illusion parfaite afin de sensibiliser habitants et touristes à l’environnement : le cachalot représente la métaphore de la perturbation du système écologique, et du rapport perturbé à la nature. Une demande de la scène nationale « La Passerelle » à Gap, dont le directeur est Philippe Ariagno :

 

Un collectif belge qui n’en est donc pas à son coup d’essai mais qui aura semé le trouble dans les esprits haut-alpins. « Captain Boomer » restera sur place jusqu’à dimanche soir.

 

G. Piat / C. Michard



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios