Hautes-Alpes : nouvelle gare SNCF à Gap, un cadeau empoisonné pour le service public du train ?

Hautes-Alpes : nouvelle gare SNCF à Gap, un cadeau empoisonné pour le service public du train ?

POLITIQUE / Selon Nicole Tagand, membre du collectif de l’Étoile Ferroviaire de Veynes et Rémi Roux conseiller municipal à l'Argentière-la-Bessée, derrière le futur pôle d'échange multimodales de Gap se cacherait « une conversion lente et sûre de la gare de Gap en gare d'autocar qui est planifiée dans un agenda officieux. »

 

- Hautes-Alpes -

 

Ce jeudi 31 mai, Philippe Tabarot, vice-président délégué aux transports de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur annonçait la mise en place d'un pôle d'échanges multimodales à Gap qui devrait faire l'objet d'un vote au Conseil Régional fin juin. Dans les cartons depuis plusieurs dizaines d’années, ce Pôle devrait voir le jour en 2020, mais ne satisfait pas tout le monde et notamment Nicole Tagand, membre du collectif de l’Étoile Ferroviaire de Veynes et Rémi Roux conseiller municipal à l'Argentière-la-Bessée.

 

Une gare qui cacherait ses véritables ambitions ?

Selon Nicoles Tagand et Remi Roux, cet investissement de 5,6 millions d’euros « va avant tout permettre d'avaliser la politique de transports de la Région qui consiste à remplacer des lignes de trains par des lignes de cars. »

Selon eux, derrière « le très ambigu terme marketing, pôle d'échange multimodales » se cacherait d’autres ambitions : « c'est en réalité une conversion lente et sûre de la gare de Gap en gare d'autocar qui est planifiée dans un agenda officieux. La remise en cause de la ligne ferroviaire Grenoble-Gap et le récent remplacement de lignes de trains par des cars sur la ligne Briançon et Gap nécessite d'investir dans des investissements espaces d'accueils de quatre roues toujours plus importantes. »

Une future infrastructure qui scellerait donc le destin du ferroviaire dans les Alpes du Sud et organiserait « non seulement l'avenir d'un service de transport en délégation de service public confié à des tiers privés et surtout une priorité au mode de transport du car. »

 

Sur le même sujet >>> L'invité d'Au Bout de l'Actu : "il ne faut pas que les ferrovipathes opposent trains et bus", P. Tabarot

 

A.Cam



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios