Hautes-Alpes : des événements pour un anniversaire en grand à Mont-Dauphin

Hautes-Alpes : des événements pour un anniversaire en grand à Mont-Dauphin
La poudrière de la place forte de Mont-Dauphin

CULTURE / TOURISME / La place forte de Mont-Dauphin innove pour fêter les 10 ans de l'inscription des fortifications Vauban au patrimoine mondial de l'Unesco.

 

- Hautes-Alpes -

 

Cette année, on célèbre les 10 ans de l’inscription des fortifications Vauban au patrimoine mondial de l’Unesco. À cette occasion, la place forte de Mont-Dauphin a dévoilé ce mardi un programme d’événements riche pour cette année.

L’occasion de découvrir cette infrastructure imaginée par Vauban et construite à partir de 1693 pour défendre la frontière des Alpes. Un monument historique depuis 1966. C’est l’une des villes entièrement créées par le célèbre architecte, qui a aussi sévi à Briançon. Une place forte qui n’a jamais été assiégée et qui n’a connu qu’un fait d’armes en 1940.

 

© Marc Tulane / CMN

 

De nouveaux trésors ouvrent au public

Une place forte militaire devenue un village, mais qui garde son Arsenal, ses fossés, sa caserne et qui ouvrira au public avant l’été sa poudrière. « C’est l’un des lieux les plus emblématiques de la place forte », estime Michel Trubert qui est l’architecte en chef des Monuments Historiques. Il fut l’un des premiers bâtiment réalisés, achevé en 1964. Il se compose de deux salles superposées, de 23 mètres de long sur 8 mètres de large.

 

Pénétrez dans cette poudrière avec Michel Trubert, architecte en chef des Monuments Historiques :

 

Une poudrière qui ouvrira au public après sa dépollution pyrotechnique et sa mise aux normes. Une restauration nécessaire, alors que des résidus de poudre étaient présents, notamment dans le plancher, « l’un des rares planchers de la fin du XVIIème siècle encore en place ». Il a fallu donc démonter planche par planche, les nettoyer et les remettre une à une. Des travaux d’étanchéité ont aussi été nécessaires, en plus de l’électrification du site. 408.000 euros investis par le Centre des monuments nationaux. C’est l’un des événements de cette année des 10 ans de l’inscription de la place forte de Mont-Dauphin au patrimoine mondial de l’Unesco.

 

Des événements inédits

En plus du programme habituel, il a fallu innover pour marquer cet anniversaire, mais aussi pour tenter d’attirer les habitués et de nouveaux visiteurs.

 

« On a essayé de densifier notre programmation, de la commencer plus tôt et de la terminer plus tard », I. Fouilloy-Jullien

 

Depuis le 12 mai, vous pouvez observer sur l’enceinte de l’Arsenal l’exposition « La Fortif’ dans l’objectif », « qui est le résultat du concours photographique qui avait démarré fin 2017, avec les 12 sites représentés », explique Isabelle Fouilloy-Jullien qui est l’administratrice de la place forte pour le Centre des monuments nationaux. C’est à voir tout ce mois de mai, avant un déplacement de l’exposition itinérante.

Mais il y a aussi une autre date à retenir. « Le 7 juillet, qui est la date anniversaire de l’inscription au patrimoine mondial. » Il sera possible de visiter la lunette d’Arçon et tout son système de défense « ce que l’on ne fait pas lorsque l’on fait la visite générale », précise Isabelle Fouilloy-Jullien.

Parmi les nouveautés, il y aussi le partenariat avec le FRAC Paca avec une exposition d’art contemporain à l’Arsenal. Une exposition monographique de Jean-Louis Delbès du 7 juillet au 16 septembre.

 

Jean-Louis Delbès, Lumière parfaite, 1988,
huile sur toile, 230 x 190 x 4 cm,
collection Frac Provence-Alpes-Côte-d’Azur

 

Et puis, un partenariat avec la scène nationale La Passerelle de Gap « pour accueillir un Curieux de Nature le premier week-end d’octobre, avec une dizaine de circassiens ». L’occasion de découvrir les lieux de la place forte, mis en valeur par des artistes déambulant.

 

Des rendez-vous incontournables

Cette année, il y aura aussi les traditionnels « Rendez-vous aux jardins » le 3 juin, avec un atelier de création de nichoir à mésanges avec la Ligue de Protection des Oiseaux. Il y aura la 2ème édition des Musicales Guil-Durance du 24 juillet au 6 août avec une dizaine de concerts dans le cadre de l’Arsenal. Pour les amateurs de gastronomie, l’événement « Gourmands d’Histoire » revient également cet été, les 18 et 25 juillet, les 1er, 8 et 22 août et les 15 et 16 septembre. Des visites et des ateliers culinaires pour découvrir la vie d’antan des habitants de Mont-Dauphin.

L’incontournable des événements est aussi le festival Vertical’Été du 27 au 29 juillet, avec ses danses contemporaines à la verticale sur les fortifications Vauban. Concert « Jeunes en Marche », Biblioland, Forts en Chant, ou encore Monument Jeu d’Enfants les 20 et 21 octobre. Les familles qui découvriront le 23 juin une nouvelle application de visite pour Smartphones, pour découvrir Mont-Dauphin à l’aide d’énigmes pour le 8-12 ans.

 

G. Piat



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios