Hautes-Alpes : Serre-Ponçon, le niveau du lac au plus bas par précaution

Hautes-Alpes : Serre-Ponçon, le niveau du lac au plus bas par précaution

ÉCONOMIE / En 55 ans, c’est la 2ème fois que l’on observe tel phénomène. Les acteurs économiques autour du lac se posent aujourd’hui des questions. Une réunion se tient ce vendredi à Rousset.

 

- Hautes-Alpes - 

 

En passant sur le pont de Savines-le-Lac, la vue est imprenable et fantasmagorique. Les rives du Lac de Serre-Ponçon font apparaître des canyons creusés par la Durance. Ponts et routes engloutis, accès à pied à la Chapelle de l'îlot Saint Michel, formes géométriques quasi-poétiques, autant d'éléments qui peuvent amener le promeneur dans un autre monde. 

 

 

 

Un phénomène qui s’était produit il y a un demi-siècle

En 55 ans, c'est la deuxième fois que l'on voit pareil phénomène : le niveau du lac actuellement est de 739 mètres d'altitude par rapport au niveau de la mer. À plein, il est à 780 mètres, soit donc 41 mètres de moins que son niveau optimal.

 

« Nous sommes dans la situation de crue de 1956 », V. Berenguel

 

Deux raisons à ce phénomène, une première due au froid. En effet, durant cet hiver la France a dû faire face à deux vagues de froid importantes provoquant plus de besoins en électricité. La seconde est due aux importantes chutes de neige et donc à des fontes de neige prévisionnelles importantes. « Nous nous trouvons dans la situation de la crue de 1956 », explique Victor Berenguel le président du SMADESEP, Syndicat d’aménagement des rives du lac de Serre-Ponçon, « EDF a un devoir de sécuriser la population ».

 

 

Alors que la capacité du lac est d’environ 1,2 milliard de m3, mais d’après les statistiques comprenant tous les bassins versants « nous aurions un peu plus de 2,5 milliards de m3. Si toute cette eau arrivait en même temps, il y aurait un surplus important. Nous ne pouvons prendre ce risque », poursuit Victor Berenguel.

 

 

Un principe de précaution activé

Le principe de précaution est donc évoqué. Si les acteurs économiques autour du lac, qui représentent environ 80 entités, ne sont pas inquiets, tous se posent tout de même des questions. C'est pour cela que ce vendredi à 15h30 à la Maison des Énergies à Rousset aura lieu une réunion organisée par EDF et le SMADESEP, afin d'expliquer clairement la situation et rassurer ces acteurs sur le devenir de la saison estivale. 

 

O. Milleville



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios