Hautes-Alpes : Stade Nautique de Gap, le maire parle d'une « mutation »

Hautes-Alpes : Stade Nautique de Gap, le maire parle d'une « mutation »

SOCIÉTÉ / L'établissement avait fermé en janvier dernier, en raison d'une dangerosité au niveau de la toiture.

 

- Hautes-Alpes - 

 

Stade nautique de Gap : les travaux ont débuté en mars et Roger Didier, le maire, n’hésite pas à parler d’une véritable « mutation ».

 

Une polémique autour de la toiture

Janvier dernier : la polémique naît. Deux expertises commanditées par la municipalité démontrent une « dangerosité » de la toiture. Dans le rapport rendu en juillet, la conclusion d’E Tech est « la charpente actuelle ne peut pas recevoir de charges complémentaires. Mais elle est aujourd’hui dangereuse en l’état ». Une conclusion corroborée en décembre dernier, et même amplifiée, puisque Socotec inscrit noir sur blanc « nous ne sommes pas en mesure de justifier de la tenue de cet ouvrage. Le risque pour les personnes nous parait avéré ». Les agents de la piscine avaient alors exercé leur droit de retrait, l’opposant et candidat aux municipales de Gap Christophe Pierrel s’étaient également emparé de ce dossier. Une pétition avait également été mise en ligne pour demander la démission du maire, pétition signée par près de 700 internautes.

« Pas question pour le maire et son équipe municipale de laisser penser qu’ils pouvaient faire courir le moindre risque au personnel et aux utilisateurs », explique aujourd’hui le maire Roger Didier. Pour autant, l’édile reste sur sa position initiale : selon lui, l’ouvrage aurait pu rester ouvert sans risques après les travaux d’urgence menés en décembre dernier et avec l’installation d’un système de vigilance par laser. Photo à l’appui dans le magazine municipal, il est précisé que « malgré l’accumulation de 180 tonnes de neige, le toit n’a pas subi la moindre déformation ».

 

Extrait de "Gap en Mag" n°36 du Printemps 2018

 

Un toit terrasse conservé

Alors qu’il était envisagé au départ d’une toiture à double pente, les normes parasismiques ne le permettent pas. Le principe du toit terrasse est donc conservé.

L’étanchéité du bassin olympique sera améliorée, avec la pose de résine et la réfection des regards de fond. Le hall d’accueil sera reconfiguré, grâce à un système d’accès par badge, comme dans l’Alp’Arena. Douches, sanitaires et vestiaires auront droit également à un « lifting ». Au-dessus des bassins intérieurs, le faux plafond va être remplacé par un bac acier de finition orné de grosses ondes, « afin d’avoir une meilleure acoustique et supporter l’isolation et l’étanchéité du toit ».

Nouveauté : la création d’un espace bien-être avec sauna, hammam et espace détente dont l’ouverture est programmée pour septembre. Un projet d’extension est également dans les tuyaux pour 2019, avec un espace aqualudique.

 

C. Michard



3 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios