Hautes-Alpes : des patrouilleurs à Pelleautier pour sauver les crapauds et les grenouilles

Hautes-Alpes : des patrouilleurs à Pelleautier pour sauver les crapauds et les grenouilles

ENVIRONNEMENT / La LPO, Ligue de Protection des Oiseaux, et la SAPN, Société Alpine de Protection de la Nature, se mobilisent pour aider les amphibiens à rejoindre le lac de Pelleautier pour s’accoupler et pondre.

 

- Hautes-Alpes -

 

La LPO, Ligue de Protection des Oiseaux, et la SAPN, Société Alpine de Protection de la Nature, se mobilisent pour aider les crapauds à rejoindre le lac de Pelleautier. Des amphibiens qui prennent la direction du lac en ce mois de mars, pour aller se reproduire chaque soir lorsque la nuit tombe.

 

Des panneaux et banderoles mis en place pour prévenir les automobilistes

Des grenouilles et crapauds qui, sur leur chemin, rencontrent un obstacle de taille : la route et le risque de se faire écraser. Depuis six ans, la LPO et la SAPN organisent le sauvetage de ces amphibiens. Chaque soir, des bénévoles munis de gilets fluo et de lampes patrouillent au bord de la route à la recherche de ces animaux, pour les aider à traverser en toute sécurité.  « La ponte se fait dans l’eau. Dès que les têtards se transforment en crapauds, ils sortent du lac. Les parents vont aussi rapidement sortir du lac, mais la migration de retour s’effectue de façon échelonnée », explique sur Alpes 1 Eliane Duplan coordinatrice du groupe local LPO du Pays Gapençais.

 

450 amphibiens sauvés depuis le début de l’opération, le 11 mars

En moyenne chaque année plus de 1.000 crapauds et grenouilles traversent sereinement la départementale grâce à l’action des bénévoles. La LPO et la SAPN bénéficient d’un arrêté préfectoral pour pouvoir capturer et relâcher ces animaux. « Le crapaud n’est pas un animal aquatique. Il vit dans les jardins, dans les forêts, l’hiver il s’enterre. Il peut ensuite parcourir plus de 4 kms », souligne la coordinatrice du groupe local de la LPO.

 

« Les amphibiens ont un rôle à jouer dans la nature. » E. Dupland.

 

Des fiches de saisie sont établies chaque soir, avec les caractéristiques des animaux trouvés. Objectif : enrichir une base de données nationales. 

 

 

 

Le reportage d'Aurore Vallauri :

 

Des animaux protégés par la loi

Ce soir-là, aucun amphibien n’a été repéré. Les conditions météorologiques n’étaient pas favorables. Des animaux qui ne sortent que lorsque la température dépasse les cinq degrés. Si vous voulez vous aussi sauver ces amphibiens, vous avez rendez-vous tous les soirs dès 18h30 au lac de Pelleautier. Vous devez vous munir de lampe torche et de gilet fluo.

Notez que la LPO et la SAPN « déplore[nt] une escalade de la violence ». Une des voitures des bénévoles a été taguée le 15 mars. Des vols de panneaux, mais aussi « des accélérations manifestes sur les routes où nous étions présents » ont eu lieu. La LPO et la SAPN invitent « toutes les personnes à venir discuter de cette opération et de leurs réticences, plutôt que de venir saboter du matériel personnel. »

 

A. Vallauri



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios