Hautes-Alpes : l’opposition quitte le conseil municipal de Gap

Hautes-Alpes : l’opposition quitte le conseil municipal de Gap

POLITIQUE / Le maire de Gap, Roger Didier, cacherait « la réalité des problèmes, sans dire la vérité » selon l’opposition. Elle a quitté ce vendredi soir le conseil municipal.

 

- Hautes-Alpes -

 

Coup de théâtre, ou coup politique, ce vendredi soir lors du conseil municipal de Gap. L’opposition a quitté le conseil municipal ce soir, après avoir pris tour à tour la parole pour expliquer cette action. Une opposition composée ce vendredi soir de Marie-Jo Allemand et Pierre-Yves Lombard (PS, groupe Gap @venir), Isabelle David et Joël Reynier (Tous Capable G.A.U.C.H.E), Elsa Ferrero (PCF)  et François-Olivier Chartier (MoDem).

 

« Vous, Roger Didier, ne respectez pas  les règles de la démocratie »

« Roger Didier travaille seul, sans respecter l’opposition et sans prendre en compte l’avis de vos agents, ni des techniciens en négligeant les avis d’experts, même quand ils sont alarmistes, concernant le toit du stade nautique par exemple », dénonce sur Alpes 1, Marie-Jo Allemand.

Pour exemple, l’élue d’opposition constate qu’aucune réunion n’a été programmée depuis le mois de septembre pour la commission des travaux, « alors qu’il n’aura échappé à personne que notre ville et ses habitants se sont retrouvés au bord de la pénurie d’eau potable et qu’il aura fallu l’intervention du préfet des Hautes Alpes pour trouver, en catastrophe, une solution provisoire coûtant plusieurs centaines de milliers d’euros aux contribuables. »

 

« Les sujets sont nombreux sur lesquels le maire reste silencieux face à des situations complexes, parfois dangereuses », M-J Allemand.

 

Et les exemples se multiplient : ainsi selon Marie-Jo Allemand, aucune discussion ne s’est tenue en commission travaux pour « traiter des graves et multiples problèmes qui affectent le stade nautique. » La présentation du budget 2018, qui serait « rectifié dans quelques mois ne correspond pas à la réalité, c’est donc un budget insincère qui nous a été présenté. » Concernant le PLU, voté le 29 septembre et retoqué par la préfecture « il y a de ça plusieurs semaines », cette information a été « gardée cette information secrète, comme toujours… Même la commission urbanisme n’en a pas été informée. »

Dénonçant une méthode de travail « inacceptable irrespectueux de l’opposition » le groupe Gap @venir a ainsi décidé de quitter l’opposition dénonçant un maire qui cacherait « la réalité des problèmes, sans dire la vérité. »

La campagne, à laquelle ne veut pas participer Roger Didier comme il le déclarait sur Alpes 1, serait-elle lancée ? Possible lorsque l’on sait que Marie-Jo Allemand et François-Olivier Chartier étaient présents lors de la présentation de candidature de Christophe Pierrel, aux municipales de 2020. De là à dire que l’action était téléguidée par le candidat d’Ambitions pour Gap ? Il faut également se souvenir que ce genre de critiques envers le maire de la Capitale Douce existaient déjà lorsque l’opposition était menée par Jean-Claude Eyraud


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios