Hautes-Alpes : l'Argentière La Bessée, un patrimoine riche en terme de faune et de flore

Hautes-Alpes : l'Argentière La Bessée, un patrimoine riche en terme de faune et de flore

L'ÉCHO DES COMMUNES / Dernier épisode sur l'Argentière La Bessée

 

- Hautes-Alpes -

 

La commune de l'Argentière La Bessée fait partie du Parc National des Ecrins. "Le patrimoine de l'Argentière La Bessée est très riche au niveau de la flore et de la faune. On peut citer au niveau de la flore le Vallon du Fournel avec la réserve naturelle", explique sur Alpes 1 Hélène Quellier, chef de secteur Briançonnais/Vallouise, "au niveau de la faune, il y a tous les animaux de la montagne sur l'Argentière la Bessée et notamment des chauves-souris dans les Mines d'argent du Fournel" précise Hélène Quellier.

 

 

Le Parc organise des actions de sensibilisation notamment à l'attention des enfants. Le Parc National des Ecrins rappelle qu'il ne faut pas déranger les animaux en particulier l'hiver. "Tous les déplacements l'hiver des animaux, notamment des oiseaux, qui sont occassionnés par des activités sportives peuvent être fatales pour les animaux", souligne la chef de secteur. 

 

 

 

Jeudi : Une édition jeunesse lancée par les Editions du Fournel en 2018. Des éditions qui existent depuis 1997 et elles comptent aujourd'hui 95 auteurs et 300 titres catalogue essentiellement autour du régionalisme alpin, des carnets de voyages, de l'histoire et du patrimoine. Et cette année, une nouveauté avec "une collection jeunesse lancée autour de la montagne", indique Florian Vigne, le gérant de la société d'édition.

 

 

Notez que tout est fait à L'Argentière-la-Bessée : créations graphiques, mises en page et impressions sont réalisées dans les ateliers.

 

Mercredi : Nouvel épisode consacré à l'Argentière La Bessée, et aujourd'hui on se penche sur le stade d'Eau Vive. Un stade baptisé du nom de Michel Baudry. Il a participé à la création dans les années 1990 de ce stade et a oeuvré pour son développement depuis. "On m'a fait cette énorme surprise de donner ce nom à ce stade pour lequel j'ai consacré une grande partie de ma vie" explique-t-il. 

Un site avec des caractéristiques particulières, il fait 400 mètres de long et est aménagé dans le lit naturel de La Durance, "le lit a été aménagé avec des enrochements naturels. Le gros travail qui a été fait par le bureau d'études qui a réalisé ce stade, c'est de réussir à répartir les pentes, donner des difficultés pour animer cette partie de la rivière, qui au départ ne correspondait pas à quelque chose de technique" souligne Michel Baudry. Il permet d'accueillir des compétitions de haut-niveau : européennes et mondiales

 

 

Le centre de formation forme lui à tous les métiers de l'eau vive, mais il propose aussi des formations VTT, fitness ou encore dans le domaine de l'animation.

 

Mardi : Retour dans le passé. Les Mines d'Argent de l'Argentière La Bessée ont été exploitées à deux périodes. La première fois au Moyen Âge entre le 10ème et le 13ème siècle puis il y a eu une reprise entre 1788 et 1908. Au Moyen Âge, l'argent extrait servait essentiellement à battre de la monnaie, "c'est de l'argent qui a été récupéré par les puissants de l'époque : l'Archevêché d'Embrun et le Dauphin de Grenoble. Une bonne partie des monnaies d'argent qui ont circulé dans le sud de de la France à l'époque venaient de l'Argentière La Bessée", explique sur Alpes Bruno Ancel, archéologoque et responsable du site.

 

"À l'échelle du département dans les années 1860, la mine de l'Argentière était la première entreprise du département", B. Ancel

 

Après une interruption à la fin du 13ème siècle car le minerai accessible a pu être récupéréré, il faut attendre la fin du 18ème siècle et l'évolution des techniques pour le retour des travaux de prospection. Une usine est construite. "Il faut imaginer qu'il y avait à peu près 200 personnes qui travaillaient dans l'usine et autant en souterrain" poursuit l'archéologue.

 

 

Depuis 1992, ce patrimoine est valorisé. 600 mètres de parcours sont accessibles au public avec des visites guidées. Chaque année 10.000 personnes sont accueillies. Plus d'informations sur le www.mines-argent-fournel.com  

 

Lundi : L'Argentière-la-Bessée poursuit sa politique d'économie d'énergie. Le programme pour la mise en place d'horloges permettant l'extinction nocturne de l'éclairage public continue. "Depuis quelques années, nous avons choisi d'éteindre les lumières de l'éclairage public de minuit et demi à cinq heures du matin, de façon à générer des économies. On est sur l'ordre de 15.000 euros par an", indique sur Alpes 1 le maire Patrick Vigne. En 2018, d 'autres horloges doivent être installées avant l'été.

 

 

Notez également que des travaux d'isolation doivent être réalisés sur la mairie et un appartement communal situé dans les écoles. 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios