Hautes-Alpes : décès du maire de Montgardin, Roger Mamo

Hautes-Alpes : décès du maire de Montgardin, Roger Mamo

CARNET NOIR / Âgé de 83 ans, Roger Mamo est décédé ce jeudi 25 janvier.

 

- Hautes-Alpes -

 

Élu depuis 1977 sur la commune de Montgardin, le maire (Dvd) Roger Mamo est décédé ce jeudi 25 janvier. Pascale Boyer, députée LREM des Hautes-Alpes, lui rend hommage : « je salue son engagement en tant que maire dans les Hautes-Alpes. Il  a toujours été un fervent défenseur de la ruralité et du monde agricole. »

Autre réaction, celle du député (LREM) des Hautes-Alpes, Joël Giraud. « Avec Roger Mamo disparaît un authentique républicain pour qui l’intérêt général primait toujours sur l’intérêt particulier et les opinions politiques.  Attaché à Montgardin il est donc décédé en fonctions à l’image de l’homme courtois qui, depuis 1977, portait sa charge de maire comme celle d’un sacerdoce laïc, à disposition des autres, 24 heures sur 24.  Il réservait son militantisme à la cause des maires dont il défendait le mandat et la place si singulière et capitale dans la démocratie française. À sa famille, à son conseil municipal, aux montgardinoises et montgardinois,  j’adresse mes plus sincères condoléances pour cet homme auquel collait comme un gant le titre d’Enzo Enzo : juste quelqu’un de bien »

 

Roger Mamo lors de l'inauguration de la maison des associations en 2010, aux côté de l'ancien sénateur des Hautes-Alpes, P.Bernard-Reymond, de C.Nivou et J.Bonnafoux.

 

Pour les conseillers départementaux, Valérie Rossi et Joël Bonnaffoux il demeure « un exemple de droiture et de constance au milieu du tumulte que peut représenter une vie l'élu local, d'autant que son engagement au service des autres et de la collectivité a duré plus de 40 ans. » Les élus Hauts-Alpin qui déclarent garder une image « d'un homme très attaché à sa commune de Montgardin et à ses habitants. Avant-gardiste dans ses ambitions pour sa commune qu'il a su développer notamment avec la construction d'une ZAC et d'un lotissement. Il était également un fervent défenseur de l'intercommunalité et de la mutualisation des services.  Nous garderons de lui l'image d'un homme pondéré, modéré, visionnaire qui a marqué également nos échanges de son regard et de son sourire franc. Nul doute qu'il manquera aux débats autour de la table ».



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios