Hautes-Alpes : téléphonie fixe, mobile et Internet, les élus de la vallée de la Méouge en colère

Hautes-Alpes : téléphonie fixe, mobile et Internet,  les élus de la vallée de la Méouge en colère
(Photo : E.Deguillaume)

SOCIÉTÉ / Une absence de lien téléphonique qui depuis plusieurs semaines a des conséquences néfastes pour le territoire, dénoncent dans un courrier adressé à la préfète quatre maires de la vallée

 

- Hautes-Alpes -

 

Quatre maires : Eric Deguillaume, Alain Laugier, Bruno Laugier et Caroline Yafee et un combat commun, la télécommunication dans leur vallée. « Durant toute l’année 2017 et plus particulièrement depuis le 11 décembre, le téléphone fixe, la téléphonie mobile et l’Internet sont régulièrement en panne dans la vallée de la Méouge », dénoncent dans une lettre commune les maires de Salérans, Saint-Pierre-Avez, Barret-sur-Méouge et Eourres. Un courrier à destination de la préfète Cécile Bigot- Dekeyzer.

 

« Nous avons le triste sentiment d’être abandonnés par les pouvoirs publics. »

 

Le cœur des gorges de la Méouge est une zone blanche

Des élus qui dénoncent un manque d’investissement du département des Hautes-Alpes, dont le pylône émetteur de la montagne du Devès est la propriété du département. Mais également un manque d’entretien des opérateurs. «  Nous rappelons que le cœur des gorges de la Méouge est une zone blanche et que sur la commune de Val Buëch Méouge jusqu’à Sisteron ou Laragne la couverture téléphonique reste sporadique. »

Une absence de lien téléphonique qui depuis plusieurs semaines a des conséquences néfastes pour le territoire, « tant sur le point de la sécurité publique qu’au niveau économique. » Selon les élus, plusieurs familles venues passer quelques jours de vacances lors des fêtes de Noël auraient ainsi « écourté leur séjour. »

 

Un personnel rémunéré avec 20 jours de retard

Autres conséquences décrites par les élus : la maison des services de Barret-sur-Méouge, la gérante de l’agence postale et la secrétaire de mairie « ont dû utiliser leur téléphone personnel. » Sur Eourres, c’est le personnel qui a dû attendre 20 jours avant de recevoir sa paye. Au moment où l’État impose la dématérialisation pour les communes des flux financiers et juridiques et pour les particuliers les déclarations d’impôts, les cartes grises … « sans réseau tout cela est impossible » insistent les élus.

Un manque de réseau qui s’est confirmé lorsque la rédaction d’Alpes 1 a souhaité contacter les élus pour plus de précisions… impossible.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios