Hautes-Alpes : arrivages de jouets et skis à La Petite Ourse

Hautes-Alpes : arrivages de jouets et skis à La Petite Ourse

ECONOMIE / Entre les jouets et les skis, le mois de décembre est très important pour l'association d'insertion.

 

- Hautes-Alpes -

 

La période des fêtes est cruciale pour l’association La Petite Ourse. Elle porte depuis 1992 un chantier d’insertion par l’activité économique. 45 personnes sont ainsi employées et formées. Un tremplin social, puisqu’au bout de 18 mois en moyenne 60% des salariés de La Petite Ourse trouvent un emploi stable. Une association qui a développé un partenariat avec une cinquantaine d’entreprises locales, et depuis peu avec la fédération du BTP 05 et la CCI des Hautes-Alpes.

 

« Tout le monde a le droit d’avoir quelque chose sous le sapin », S. Ollagnier

 

Plus de 1.900 jouets collectés

La Petite Ourse voit son activité augmenter chaque année, en décembre. « Des prix très avantageux, puisque l’on joue le jeu de Noël », assure Sylvie Ollagnier, la directrice de La Petite Ourse. L’association récupère tout ce qui peut éviter la poubelle et restaure, vérifie et remet en vente.

 

 

Des dons de particuliers, mais de plus en plus des partenariats avec des entreprises. « On a un partenariat avec Century 21. Cette année, ce sont 1.900 jouets qui ont été récoltés. Les clients ont pu acheter, pour mettre sous l’arbre de Noël à prix très bas », explique la gérante. Les Rapaces de Gap ont également participé à cette récolte de jouets.

 

Sylvie Ollagnier, directrice de La Petite Ourse :

 

Place au ski !

Vendredi dernier, c’est un arrivage important qui a eu lieu au magasin de La Petite Ourse dans la zone des Fauvins à Gap. « Il y a l’arrivée des skis, avec les donateurs et le partenariat que l’on a avec Décathlon qui nous donne les skis d’occasion qu’ils n’ont pas vendus. » Ainsi, vous pouvez vous équiper pour moins de 20 euros en skis et en chaussures. La clientèle touristique est donc très attendue. Un moyen peu coêteux de s’équiper pour les pistes.

 

« Des skis qui sont tous vérifiés, réparés. On a du vrai ski et de la vraie chaussure », S. Ollagnier

 

Une association qui a vu sa subvention régionale supprimée en cette fin d’année : 35.000 euros, soit 10% de son budget annuel.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios