Hautes-Alpes : des travaux d'urgence à perte à Gap ?

Hautes-Alpes : des travaux d'urgence à perte à Gap ?

ENVIRONNEMENT / Entre 9 et 10 millions d’euros sont actuellement nécessaires, pour créer une liaison souterraine entre la nappe de Saint-Léger-les-Mélèzes et la ville de Gap.

 

- Hautes-Alpes -

 

Il aurait fallu faire les travaux il y a plus de 10 ans. Alors que la ville de Gap met en place, en urgence, un pompage dans la nappe des Choulières, l’association « Ambitions pour Gap » dénonce des travaux qui auraient pu être évités, si la ville avait investi quand l’opportunité financière s’était présentée. Des études avaient déjà été menée sous la mandature de Pierre-Bernard Reymond, dont les rendus avaient été remis en 2007 quand Roger Didier avait récupéré la mairie.

 

« Ce qui est dingue, c'est que l'on a l'impression qu'il [Roger Didier, maire] découvre la nappe des Choulières », C. Pierrel

 

Entre 9 et 10 millions d’euros sont actuellement nécessaires, pour créer une liaison souterraine entre la nappe de Saint-Léger-les-Mélèzes et la ville de Gap. Selon Christophe Pierrel, qui animait une réunion publique ce jeudi soir à Gap, le chantier était subventionné à 80% il y a 10 ans, dénonçant des travaux d’urgence qui coûtent aujourd’hui « à perte » 400.000 euros aux Gapençais.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios